Lors de la dernière élection, les troupes de Philippe Couillard ont fait valoir que chasser le PQ du pouvoir pouvait, à lui seul, améliorer la situation économique du Québec.  Quand on voit le bilan apocalyptique de l’emploi au Québec, on est porté à croire que cet effet ne s’est jamais matérialisé (notez que personne n’a osé défendre les libéraux en disant que sans eux, ça aurait été pire. Cet argument idiot a été très populaire du côté de la gauche pour défendre le bilan économique de Barack Obama).

Mais quel bilan peut-on faire après 7 mois au pouvoir ?  Au-delà de l’emploi, comment s’est comportée l’économie ?

Voici les résultats des analyses produites par l’Institut de la statistique du Québec dans laquelle on compare les périodes équivalentes de l’année 2013 (PQ au pouvoir) et 2014 (PLQ au pouvoir depuis avril 2014):

Effet Libéral

Dans 8 des 10 catégories, on peut constater une nette amélioration, ce qui tend à montrer qu’il y a eu un certain « effet libéral ». En 2013, pour aucun des indicateurs, le Québec n’avait une performance supérieure au Canada.  En 2014, le Québec bat le Canada dans 3 indicateurs (mises en chantier, permis de bâtir et ventes manufacturières). Par contre, le PLQ ne peut faire mieux que leurs prédécesseurs au chapitre de l’emploi, l’indicateur le plus médiatisé et le plus important pour la population.

Bref, on peut constater que « l’effet libéral » existe, mais cet effet, pour le moment, n’a pas eu d’impact concret pour les familles québécoises…

Source:
Institut de la statistiques du Québec
Stat-EXPRESS : Bulletin hebdomadaire des indicateurs économiques conjoncturels