Antagoniste


27 octobre 2014

L’austérité: un mal imaginaire Économie États-Unis Hétu Watch

GaspillageEn 2011, Paul Ryan, congressman républicain, avait proposé une petite révolution aux États-Unis en proposant un budget qui prévoyait réduire les dépenses de 5 800 milliards de dollars et les taxes et impôts de 4 162 milliards de dollars sur 10 ans.

La gauche avait dénoncé ce plan d’austérité, le qualifiant de suicidaire et d’idéologique.  Paul Krugman en avait ajouté une couche en qualifiant ces propositions budgétaires de ridicules et cruelles tout en spécifiant que la mise en application de ce budget allait provoquer une profonde dépression.

En 2011, il était prévu que le gouvernement dépense 3 954 milliards de dollars en 2014. Le budget Ryan voulait ramener cette somme à 3 583 milliards de dollars.  Finalement, lors de l’année 2014, le gouvernement a dépensé 3 499 milliards de dollars, 84 milliards de dollars de moins que ce qui était prévu dans le budget Ryan !

En 2011, il était prévu que le gouvernement amasse 3 440 milliards de dollars en taxes et impôts pour l’année 2014. Le budget Ryan voulait ramener cette somme à 3 094 milliards de dollars.  Finalement, lors de l’année 2014, le gouvernement a amassé 3 013 milliards de dollars, 81 milliards de dollars de moins que ce qui était prévu dans le budget Ryan !

Autrement dit, en 2014, sous la pression du Congrès républicain, le gouvernement a moins dépensé et moins taxé que ce qui était prévu dans le budget Ryan, un budget qui avait été qualifié de suicidaire, idéologique, ridicule et cruel. Pourtant, non seulement les États-Unis ont continué de fonctionner comme si de rien n’était, mais en plus la croissance économique a été très soutenue !

Bref, la prochaine fois qu’un gauchiste vous dira que l’austérité c’est l’enfer, parler lui du budget Ryan !


27 octobre 2014

La fête des maires Économie En Chiffres Gauchistan Québec

Au Québec, on parle souvent de la taille inquiétante, et toujours en croissance, du gouvernement provincial. Mais on devrait aussi commencer à s’intéresser à ce qui se passe dans les municipalités… Quelques chiffres tirés de la plus récente compilation du Centre sur la productivité et la prospérité du HEC à propos des finances de nos villes.

Voici les dépenses municipales totales par habitant pour les 10 villes de plus de 100 000 habitants:

Municipalité Québec

Les deux plus grosses villes du Québec, Québec et Montréal, sont en queue de pelotons… Notons la performance relativement bonne de Laval. Gilles Vaillancourt n’a pas fait que des mauvaises choses…

Mais encore plus préoccupant, voici la croissance annuelle moyenne des dépenses municipales totales par habitant, certaines villes semblent avoir complètement perdu le contrôle de leurs finances:

Municipalité Québec

Montréal est la ville qui dépense le plus par habitant, mais par contre la croissance des dépenses est inférieure à la moyenne. C’est la ville de Québec qui semble avoir complètement perdu le contrôle de ses finances.  En fait, au rythme où vont les choses, la ville de Québec va dépasser Montréal et devenir la ville la plus dépensière du Québec d’ici 2015 !

Les figures médiatiques de la région de Québec qui ont fait du Montréal-bashing leur fonds de commerce devraient commencer à s’intéresser sérieusement ce qui se passe dans leur propre ville, car sous la direction de Régis Labeaume, Québec est en train de se montréaliser à vitesse grand V.  Pour le moment, Labeaumegrad semble avoir été anesthésié avec un Colisée de 400 millions

Je termine avec l’endettement:

Municipalité Québec

Encore une fois, je remarque la bonne performance de Gilles Vaillancourt. Montréal s’en tire relativement bien en étant sous la moyenne, mais Québec se classe encore une fois parmi les pires…  Étonnant pour un maire qui avait promis de gérer sa ville comme une business…

Source:
Centre sur la productivité et la prospérité du Québec
Palmarès des municipalités


27 octobre 2014

Sans danger Économie Environnement États-Unis

Science News

No water contamination found in Ohio’s fracking epicenter
Science News

Fracking in Carroll County, the heart of Ohio’s natural gas boom, hasn’t contaminated groundwater, new research shows. The study is the first in the country to evaluate drinking water quality before and after the local onset of hydraulic fracturing, better known as fracking.

Some residential water wells did contain high levels of methane, which is the core component of natural gas. But researchers reported October 19 at the Geological Society of America’s annual meeting that the contamination came from natural biological sources such as soil bacteria, not leaky gas wells.

Partout en Amérique on exploitent le gaz de schiste sans danger, sauf au Québec. Ici nous avons décidé d’être pauvre.

M’enfin, dans le p’tit Québec on trouve aussi des gens croient que les compteurs intelligents d’Hydro-Québec sont dangereux


24 octobre 2014

Les grands et les petits… Canada En Images En Vidéos Québec Terrorisme

Hier, nos députés étaient de retour à la chambre des communes après l’attentat terroriste du 22 octobre.  J’ai été très fier de nos politiciens fédéraux hier; ils étaient grands, dignes et forts. Le pays avait besoin de voir des gens fraternels, ils ont été plus que ça, ils ont été touchants…

Chambre Des Communes

Mais pendant qu’à Ottawa nos politiciens étaient grands, à Québec certains avaient décidé d’être petits… Incapable de se retenir, Bernard Landry a utilisé un attentat terroriste qui a choqué tout un pays pour faire du Harper-bashing

Cliquez ici pour lire la suite »


23 octobre 2014
22 octobre 2014

Donner son maximum Canada Économie En Images États-Unis Québec

Au Canada, le NPD voudrait imposer un salaire minimum de 15$/h aux secteurs sous juridiction fédérale.

Au Québec, Québec Solidaire souhaiterait que le salaire minimum s’élève à 11,37$/h.

Dans le Dakota du Nord, le salaire minimum n’est que de 7,25$/h, pourtant voici une affiche que l’on retrouve à l’entrée du Walmart de Williston:

Walmart

Au Dakota du Nord, contrairement au Québec, les gens ont été assez intelligents pour dire « oui » à l’exploitation du gaz et du pétrole de schiste, ce qui a causé un boom économique.  Les gens n’ont pas besoin d’un salaire minimum pour éviter la pauvreté, mais plutôt d’une économie qui roule !

P.-S. Le Dakota du Nord est l’État américain avec la meilleure qualité de vie aux États-Unis.


22 octobre 2014

La pétrophobie Coup de gueule Économie En Chiffres Environnement Québec

Quelle est l’importance des déversements de pétrole causés par les pipelines au Canada ?

Pour bien comprendre, faisons une analogie. En termes relatifs, la quantité de pétrole déversée par les pipelines au Canada par rapport à la quantité de pétrole transportée représente l’équivalent de 1/20 de cuillère à thé que vous échapperiez sur le sol lors d’un plein de 50 litres à la station-service.  Les pétrophobes du PQ grimpent dans les rideaux pour bien peu…

Mais pour voir à quel point la pétrophobie du PQ est devenue maladive, comparons le projet de cimenterie de Port-Daniel à celui de la construction d’un pipeline traversant le Québec jusqu’à Cacouna. Rappelons que le PQ était favorable à la cimenterie alors qu’il s’oppose farouchement au pipeline.

Pétrophobe
Sources: ici, ici, ici & ici

La cimenterie de Port-Daniel va créer moins d’emplois, générer moins de retombées, émettre plus de gaz à effet de serre et exigera une plus grande contribution financière du gouvernement que le pipeline Énergie Est.  À ceci, ajouter que la cimenterie n’est pas encore construite que déjà elle tombe en ruine… Pourtant, le PQ est favorable à la cimenterie et ne veut rien savoir du pipeline. Dans le cas du PQ, on peut vraiment parler de pétrophobie…

En fait, je soupçonne les péquistes, et la gauche en général, de haïr le pétrole, car ce liquide symbolise la réussite de l’Alberta là où le Québec a lamentablement échoué.  L’Alberta a confié le développement de son secteur énergétique (pétrole) au secteur privé tout en misant sur un petit gouvernement. Le Québec a nationalisé son secteur énergétique (électricité) tout en misant sur un gros gouvernement.  Le Québec est devenu une terre de pauvreté et l’Alberta une terre d’abondance… Pour les péquistes, le pétrole albertain transitant par le Québec, c’est l’équivalent de frotter du gros sel dans la plaie ouverte qu’est devenue le modèle québécois…


22 octobre 2014

La racine du mal Économie Europe Gauchistan Revue de presse

The Economist

Anti-Semitism: Another cost of bigotry
The Economist

The assertion that Jews “control” finance is commonplace among anti-Semites. A new academic study* finds that people who live in areas of Germany where persecution of Jews was most intense are less likely to invest in the stockmarket, even today.

The relationship has very strong historical roots. People who live in districts from which Jews were likeliest to be sent to concentration camps under the Nazis are 7.5% less likely to invest in stocks than other Germans; those who live in districts where pogroms occurred during the Black Death (back in the 14th century) are 12% less likely to do so. Surveys also show residents of such districts are less likely to trust the financial sector.

The effect of this distrust is that German savers in such districts earn lower returns, because they have lower exposure to the stockmarket. “The legacy of Jewish persecution—distrust of finance—has hindered generations of Germans from accumulating financial wealth,” the authors argue. In other words, “Persecution of minorities reduces not only the long-term wealth of the persecuted, but of the persecutors as well.”

Un rappel que l’antisémitisme et l’anticapitalisme s’abreuvent aux mêmes sources. L’anticapitalisme des Québécois explique probablement aussi pourquoi autant de Québécois détestent Israël.


21 octobre 2014

La générosité des Québécois Économie Gaspillage Gauchistan Québec

Politique PoubelleLa semaine dernière, notre bon gouvernement était tout fier d’annoncer que l’entreprise CGI allait s’installer à Shawinigan pour créer 300 emplois. Cette annonce a été rendue possible par l’octroi d’un crédit d’impôt remboursable (i.e. une subvention) de 25 000$ par emplois durant 13 ans pour un grand total de 97,5 millions de dollars.  Un petit calcul rapide nous informe que le gouvernement va flamber par emplois créés !

Hier, l’entreprise CGI a annoncé qu’elle allait créer 620 emplois au Royaume-Uni.  Ce projet va bénéficier d’une subvention directe de 5,8 millions de dollars. De plus, le gouvernement va donner accès aux nouveaux employés au programme « Skills Growth Wales » qui prévoit une subvention de 4 549$ par année pendant 3 ans pour la formation de la main-d’oeuvre. Si on suppose que les 620 nouveaux employés de CGI vont profiter de ce programme tous les ans pendant 3 ans (le scénario le plus coûteux et le moins probable), c’est 8,5 millions de subventions qui s’ajoutent pour un grand total de 14,3 millions en subventions. Un petit calcul rapide nous informe que ce gouvernement va flamber 23 065$ par emplois créés !

Je résume.

Au Québec, CGI a besoin d’une subvention de 325 000$ pour créer un emploi.  En Angleterre, CGI a besoin d’une subvention de 23 065$ pour créer un emploi. En bref, créer une job au Québec coûte 14 fois plus cher aux contribuables qu’en Angleterre.

On peut expliquer cette différence de deux manières: soit les Québécois sont extrêmement généreux, soit le Québec est une terre de Caïn.