Au Québec, on parle souvent de la taille inquiétante, et toujours en croissance, du gouvernement provincial. Mais on devrait aussi commencer à s’intéresser à ce qui se passe dans les municipalités… Quelques chiffres tirés de la plus récente compilation du Centre sur la productivité et la prospérité du HEC à propos des finances de nos villes.

Voici les dépenses municipales totales par habitant pour les 10 villes de plus de 100 000 habitants:

Municipalité Québec

Les deux plus grosses villes du Québec, Québec et Montréal, sont en queue de pelotons… Notons la performance relativement bonne de Laval. Gilles Vaillancourt n’a pas fait que des mauvaises choses…

Mais encore plus préoccupant, voici la croissance annuelle moyenne des dépenses municipales totales par habitant, certaines villes semblent avoir complètement perdu le contrôle de leurs finances:

Municipalité Québec

Montréal est la ville qui dépense le plus par habitant, mais par contre la croissance des dépenses est inférieure à la moyenne. C’est la ville de Québec qui semble avoir complètement perdu le contrôle de ses finances.  En fait, au rythme où vont les choses, la ville de Québec va dépasser Montréal et devenir la ville la plus dépensière du Québec d’ici 2015 !

Les figures médiatiques de la région de Québec qui ont fait du Montréal-bashing leur fonds de commerce devraient commencer à s’intéresser sérieusement ce qui se passe dans leur propre ville, car sous la direction de Régis Labeaume, Québec est en train de se montréaliser à vitesse grand V.  Pour le moment, Labeaumegrad semble avoir été anesthésié avec un Colisée de 400 millions

Je termine avec l’endettement:

Municipalité Québec

Encore une fois, je remarque la bonne performance de Gilles Vaillancourt. Montréal s’en tire relativement bien en étant sous la moyenne, mais Québec se classe encore une fois parmi les pires…  Étonnant pour un maire qui avait promis de gérer sa ville comme une business…

Source:
Centre sur la productivité et la prospérité du Québec
Palmarès des municipalités