RichesseRésultat d’une étude assez intéressante réalisée en Suède. Dans un premier temps un groupe de chercheurs universitaires a réalisé un sondage dans lequel on demandait aux gens de se situer dans une échelle de revenu.  L’immense majorité des gens à systématiquement sous-estimé leur position relative i.e. les gens se voyaient plus pauvres qu’ils l’étaient en réalité.  Cette sous-estimation était particulièrement marquée chez les jeunes et les gens peu instruits.  Plus les gens sous-estimaient leur position relative dans une échelle de revenus, plus ils appuyaient des mesures visant à redistribuer la richesse.

Ensuite, le groupe de chercheurs a refait la même étude, mais en corrigeant les gens qui sous-estimait leur position. Les répondants qui ont appris qu’ils étaient plus riches qu’ils ne le pensaient ont réduit de manière significative leur appui aux mesures visant à redistribuer la richesse et ont accru leur soutien pour le parti conservateur suédois.

Autrement dit, la plupart des gens qui veulent plus de redistributions s’imaginent qu’ils n’auront rien à payer, car ils pensent que les riches ce sont les autres. Mais quand ils réalisent qu’ils font partie des riches et qu’ils devront payer, leur opinion change du tout au tout !

Bref, les gens sont de gauche, mais uniquement quand ce sont les autres qui payent !

Source:
Research Institute of Industrial Economics
Richer (and Holier) Than Thou? The Effect of Relative Income Improvements on Demand for Redistribution