Antagoniste


2 octobre 2014

L’autoroute du pétrole Économie En Images Environnement Québec

Voici la carte des pipelines en Amérique du Nord:

Pipeline

Les pipelines couvrent une bonne partie de l’Ouest canadien et du sud des États-Unis…

Voici maintenant une carte indiquant la position des pétroliers uniquement dans la Manche:

Pétrolier

Uniquement dans cette région du monde, plus de 500 pétroliers circulent sur les eaux à tout moment de la journée.

Donc, on retrouve des « autoroutes du pétrole » partout dans le monde…

Quelqu’un peut m’expliquer c’est quoi le problème avec la construction de pipelines au Québec et le passage de pétroliers sur le fleuve?  Ce n’est pas comme si on devait ré-inventer la roue, les pipelines et les pétroliers on en retrouve déjà partout et les accidents sont pratiquement inexistants!  Pourquoi ailleurs les gens sont capables de prendre des décisions rationnelles à propos du passage des pipelines et des pétroliers alors qu’au Québec une chose aussi banale devient un drame national?  Sommes-nous à ce point stupide ?

Surtout que les pipelines, tout comme les ports pétroliers, créent des emplois très bien rémunérés et non subventionnés.  Quand on est pauvre comme le Québec, on n’a tout simplement pas les moyens de dire « non ».


2 octobre 2014

La gauche et les faits Canada Économie En Chiffres International

D’un côté, il y a les idées reçues de la gogauche. Prenons par exemple cette citation du syndicaliste Réjean Parent:

« Monsieur Harper a plutôt réuni tous les ingrédients pour se mériter un antiNobel de la paix ou le prix citron de la guerre. Il a renié le passé pacifisme du Canada pour nous entrainer dans le clan des belligérants. »

De l’autre côté, il y a les faits que la gogauche ignore méticuleusement…

Harper Militaire

Malheureusement pour Réjean Parent, Stephen Harper n’est pas un « antiNobel » belliqueux qui veut faire la guerre avec tout ce qui bouge. Au contraire, nous faisons partie des pays qui ont le plus coupés les dépenses militaires.

M’enfin, la gauche a pour principe de ne jamais laisser les faits gâcher une bonne histoire.

Source:
IHS
Analysis: NATO’s budget increase ‘aim’


2 octobre 2014

La prochaine tempête Économie International Récession Revue de presse

Financial Times

Geneva Report warns record debt and slow growth point to crisis
Financial Times

A “poisonous combination” of record debt and slowing growth suggest the global economy could be heading for another crisis, a hard-hitting report will warn on Monday.

The 16th annual Geneva Report, commissioned by the International Centre for Monetary and Banking Studies and written by a panel of senior economists including three former senior central bankers, predicts interest rates across the world will have to stay low for a “very, very long” time to enable households, companies and governments to service their debts and avoid another crash.

One of the Geneva Report’s main contributions is to document the continued rise of debt at a time when most talk is about how the global economy is deleveraging, reducing the burden of debts. Although the burden of financial sector debt has fallen, particularly in the US, and household debts have stopped rising as a share of income in advanced economies, the report documents the continued rapid rise of public sector debt in rich countries and private debt in emerging markets, especially China.

The total burden of world debt, private and public, has risen from 160 per cent of national income in 2001 to almost 200 per cent after the crisis struck in 2009 and 215 per cent in 2013.

Si la dette n’est pas un sujet important PKP, elle semble être sur le radar des économistes sérieux. M’enfin…

Lors de la dernière récession, le Québec a mieux encaissé le coup que beaucoup d’autres provinces et état puisque quelques mois avant l’éclatement de la bulle immobilière, un viaduc s’est effondré ce qui a obligé le gouvernement à dépenser sans compter pour sécuriser les infrastructures. Cet afflux d’argent nous a donné l’impression que l’économie du Québec était très résiliente.

Près de sept ans plus tard, les finances du Québec sont dans la dèche, le gouvernement n’a plus de marge de manoeuvre et nous devons impérativement couper plusieurs milliards simplement pour équilibrer le budget. Autrement dit, lors de la prochaine récession, le gouvernement risque de ne pas avoir un sou en poche pour doper temporairement l’économie… Avez-vous réalisé à quel point la province pourrait être dévastée si cette prochaine récession arrive plus tôt que tard…