Cet été, puisqu’il n’y a pas eu de canicules pour nous rappeler l’existence d’un possible réchauffement climatique, notre bon gouvernement a décidé de nous faire peur en nous parlant de vagues de chaleur meurtrières… Après tout, si on veut que les Québécois restent dociles quand le gouvernement les vole avec des éoliennes et des taxes sur l’essence, il est impératif de les maintenir dans la peur d’un possible réchauffement…

Savoir que la chaleur peut tuer c’est intéressant, mais il est encore plus intéressant de savoir lequel du chaud ou du froid est le plus dangereux.

Cet été, le Centers for Disease Control and Prevention (CDC) a aussi publié une étude sur la mortalité associée au climat/météo aux États-Unis.  De 2006 à 2010, le CDC a recensé toutes les mortalités climatiques pour en déterminer les causes: vague de chaleur, vague de froid, inondation, ouragan, foudre, etc.  Voici les résultats de leur analyse:

Réchauffement Climatique

Le froid est une menace à la santé publique bien plus grande que la chaleur.  Au Québec, un possible réchauffement climatique pourrait sauver de nombreuses vies, mais ne compter pas sur les lobbys écologistes pour en parler d’un avantage associé à un possible réchauffement.

Source:
Centers for Disease Control and Prevention
Deaths Attributed to Heat, Cold, and Other Weather Events in the United States, 2006–2010