Comme c’est le cas tous les étés, Statistique Canada a rendu publics ses chiffres sur la criminalité. Comme c’est le cas depuis quelques années, les chiffres montrent un recul appréciable.

Cet été, les médias n’ont presque pas parlé de la divulgation de ces chiffres, probablement parce qu’ils ne supportaient pas le narratif qu’on entend depuis plusieurs années, à savoir que l’agenda de la loi et l’ordre de Stephen Harper est inefficace.

Voici comment a évolué la criminalité au Canada dans les 7 ans qui ont précédé l’arrivée au pouvoir des conservateurs et dans les 7 années qui ont suivi l’arrivée au pouvoir des conservateurs:

Criminalité Canada

Comme un peut le voir, dans les 7 années qui ont précédé l’arrivée du gouvernement conservateur, il y avait une quasi-stagnation des taux et de l’indice de la gravité de la criminalité. Dans les 7 années qui ont suivi l’arrivée du gouvernement conservateur, la diminution des taux et de l’indice de la gravité de la criminalité a été beaucoup plus substantielle (comparaison des pentes des régressions linéaires).

Le phénomène est encore plus spectaculaire quand on regarde la criminalité chez les jeunes contrevenants (vous vous rappelez sans doute tout le mal qu’on a dit sur ce projet de loi):

Criminalité Canada

En bref, il est impossible de dire, comme le fait la gauche, que « la loi et l’ordre » est une politique inutile puisque la criminalité est en baisse constante depuis que les conservateurs sont au pouvoir. On pourrait débattre longtemps pour savoir s’il s’agit d’une simple corrélation ou d’une relation de cause à effet, mais, chose certaine, le bilan des conservateurs est enviable.

Source:
Statistique Canada
Tableau 252-0052