Sigmar Gabriel

-

Selon l’inénarrable Gérald Fillion, le dossier est clos: l’environnement stimule l’économie ! Après tout, c’est la Banque mondiale qui l’affirme et toujours selon le désopilant chroniqueur, cette institution ne porte pas à gauche du tout (lol). Qu’en pense l’Allemagne, le pays industrialisé qui a fait le virage vert le plus agressif ? Voici la réponse de Sigmar Gabriel, ministre de l’Économie et de l’Énergie et vice-chancelier allemand:

« La vérité est que la transition énergétique ["Energiewende": plan ayant pour objectif de de faire passer la part de l'électricité verte en Allemagne à 80% d'ici 2050] est sur le point d’échouer. La vérité est que, sous tous les aspects, nous avons sous-estimé la complexité de cette transition énergétique. La noble aspiration d’un approvisionnement énergétique décentralisé et autonome est bien sûr une pure folie ! Quoi qu’il en soit, la plupart des autres pays d’Europe pensent que nous sommes fous. »

Rappelons que le ministre des Finances allemand a déclaré en début d’année que le virage vert était un boulet économique. Le virage vert est aussi tenu pour responsable de l’appauvrissement des ménages allemands.