Antagoniste


25 juin 2014

Pollution gouvernementale Coup de gueule Environnement Gauchistan Québec

ÉcologisteEn décembre 2012, le maire de Gaspé, François Roussy, est parti en croisade contre Pétrolia.

À l’époque, cette histoire avaiy fait beaucoup de bruit.  Pétrolia voulait faire un forage exploratoire dans les limites de la ville pour évaluer le potentiel pétrolier d’un site. La ville de Gaspé avait bloqué ce projet en adoptant un règlement municipal sur la protection de l’eau, et ce, même s’il n’existait pas de preuve que les activités de Pétrolia menaçaient la nappe phréatique.

Pourquoi je vous parle de ça ?

Cette semaine, on a appris que depuis 2007, le dépotoir municipal de Gaspé a pollué la rivière York, l’une des plus belles rivières à saumons en Amérique du Nord ! On soupçonne même que les déversements du dépotoir municipal auraient rendu le saumon malade. À titre indicatif, François Roussy est devenu maire de Gaspé en 2005…

Je résume…

Pendant que le maire de Gaspé accusait injustement Pétrolia de menacer la nappe phréatique, son dépotoir municipal était en train d’empoisonner l’une des plus belles rivières à saumons en Amérique du Nord ! Ironique n’est-ce pas…

Imaginez la situation inverse, imaginez la réaction des médias si c’est Pétrolia qui avait contaminé la rivière York. On en aurait probablement parlé tout l’été et on aurait sorti le goudron et les plumes pour les dirigeants de l’entreprise. Mais puisque la rivière York a été polluée par le gouvernement, il n’y aura pas de gros scandale… C’est probablement pour cette raison que les gouvernements sont souvent de plus grands pollueurs que les entreprises privées (ici, ici et ici)

L’objectif des écologistes occidentaux est de faire du capitalisme le seul responsable de la pollution. Car nos écologistes ne sont pas des écologistes: ce sont des gauchistes. Ils ne s’intéressent à l’environnement que dans la mesure où, en feignant de le défendre, ils s’en servent pour attaquer le néolibéralisme.  Et qui incarne mieux ce « néolibéralisme » que l’industrie pétrolière…

C’est pour cette raison qu’ils diabolisent Pétrolia, mais restent apathiques quand une rivière à saumon est contaminée par un dépotoir municipal. Ce n’est pas une pollution capitaliste. Manifester contre une municipalité serait, de leur point de vue socialiste, sans utilité. Cette entreprise fatigante ne renforcerait pas leur croisade contre le capitalisme.

Il y a eu jadis un écologisme sincère, mais il a été depuis longtemps récupéré et retourné par un écologisme mensonger, devenu le masque de vieilleries marxistes coloriées en vert. Cet écologisme idéologique ne voit le danger que dans les entreprises capitalistes.


25 juin 2014

Top 5 Qc-Ca Canada Québec Top Actualité

Le Top 5 de l’actualité québécoise et canadienne (17-23 juin) selon Influence Communication.

La Coupe du monde de soccer de la FIFA bat présentement son plein et occupe l’actualité de bien des pays à travers le monde. Le Canada, malgré son absence de cette grande compétition, fait partie de ces pays qui y accordent beaucoup d’importance dans ses médias. En effet, la Coupe du monde devance de peu deux événements qui ont pourtant été fort important au Canada dans la dernière semaine, soit l’approbation d’Ottawa pour le projet d’oléoduc Northern Gateway et l’ensemble des analyses et commentaires sur la dernière élection en Ontario.

Au Québec, c’est tout le contraire alors que l’actualité locale vole la vedette de la dernière semaine et relègue la Coupe du Monde au 4e rang. Nathalie Normandeau, la pléiade d’artistes de la francophonie et les trois évadés de la prison d’Orsainville auront ainsi tous devancé les super vedettes du soccer international dans les médias québécois. Notons tout de même que la France semble avoir une longueur d’avance chez les supporters québécois, notamment grâce à une victoire impressionnante face à la Suisse.

Actualité Québec

Actualité Canada

Petit commentaire personnel: à l’exception des journalistes et des péquistes frustrés d’avoir perdu l’élection (la ligne est mince entre ces 2 groupes…), la commission Charbonneau intéresse-t-elle encore des gens ?…

Source:
Influence Communication


25 juin 2014

Dites merci au pétrole de schiste Économie États-Unis Moyen-Orient Revue de presse

The Desert Sun

US Shale Oil Boom Calms Global Oil Prices, Retains Availability
The Desert Sun

What the Obama Administration either fails to understand, or is oblivious to, is that the world is increasingly dependent on America’s three year-old “fracking” boom that has lifted U.S. oil production by about three million barrels per day to more than eight million barrels currently. Simultaneously, Canada has added another one million BPD, almost exclusively from the “tar sands” of Alberta Province’s Athabasca region. Building the Trans-Canada XL oil pipeline would obviously accelerate Canadian crude shipments to U.S. Gulf Coast refineries, building America’s daily crude oil availability to over 10 million barrels per day, likely topping today’s leaders, Russia and Saudi Arabia.

This is of particular importance, as the Middle East and North African oil fields have retracted by an estimated 3.5 million BPD, due to civil wars in Libya, disturbances in Iraq, civil war in Syria, ideological tribal strife in Nigeria, and sanctions imposed against Iran. Also, with Europe depending on Russia’s oil and natural gas pipelines relying on 30% of their crude oil, sanctions or other economic punitive actions against Russia, would wreak turmoil on the European economy, already teetering on the edge of a new recession.

According to reliable energy experts, the breakdown in oil supplies previously indicated would rise from the current $106 per barrel for West Texas Intermediate, and approximately $115 for Brent crude to an estimated $150 to accommodate universal crude oil needs, were it not for America’s “fracking surge.”

Vous avez bien lu, sans le pétrole de schiste américain, on estime que le prix du baril de pétrole passerait ~110$ à ~150$. Si pareille chose devait se produire, c’est la récession assurée.

Heureusement pour nous, au sud de la frontière des gens ont été assez brillants pour dire « oui » au pétrole de schiste !