Antagoniste


17 juin 2014

Le grand cirque médiatique Coup de gueule Québec

La commission Charbonneau tire à sa fin et le seul mot qui me vient en tête c’est… enfin…

Au bout du compte, l’exercice sera probablement inutile et sans valeur. Beaucoup d’anecdotes ont été racontées, mais sur le fond, je doute qu’on retienne quelque chose de l’exercice qui a surtout servi d’outil de propagande pour les médias.

Un exemple ?

Voici une manchette tirée d’un gros média la semaine dernière:

Média Québec

Pourtant, enterré à la fin du texte qui accompagne cette manchette, voici ce qu’on peut lire:

La Commission a aussi présenté un courriel que Yvon Careau du PQ a envoyé au président de Roche, Mario Martel, en octobre 2008 pour l’inviter à un souper gastronomique à 1000$ en présence de Pauline Marois.

Pourtant, la manchette ne parle que de Jean Charest et du Parti libéral… Il faut aller à la toute fin du texte pour constater que le PQ ne valait guère mieux…

Consciemment ou inconsciemment, ce fut le modus operandi des médias tout au long de la commission Charbonneau. Chaque coche mal taillée des libéraux était soulignée à gros trait, alors que celle du PQ, bien que mentionnée, n’était pas autant médiatisée. Les exemples sont nombreux.

Voilà pourquoi selon moi la commission Charbonneau sera inutile. Les médias ont politisé et personnalisé cette commission. Au lieu de faire comprendre aux gens que la corruption au Québec est quelque chose d’inhérent à notre système économique, on a fait croire que c’était la faute de certains politiciens appartenant à un parti politique bien précis.

La commission Charbonneau aura été un grand cirque médiatique, mais sans plus.  On a noirci des pages, remplis des bulletins de nouvelles, mais la valeur pédagogique de l’exercice est nulle car devenue partisan.


17 juin 2014

Top 5 Qc-Ca Canada Québec Top Actualité

Le Top 5 de l’actualité québécoise et canadienne (10-16 juin) selon Influence Communication.

L’évasion de la prison d’Orsainville et la Commission Charbonneau ont fait couler beaucoup d’encre au Québec cette semaine et ces deux nouvelles ont été largement commentées à la télévision et à la radio. Sans surprise, elles occupent les deux premiers échelons devant la finale de la Coupe Stanley, remportée par les Kings de Los Angeles. Fait à noter, la percée de la Coupe du Monde de soccer de la FIFA qui fait son entrée dans le top 5 au Québec et le top 3 au Canada. Au pays, c’est l’élection d’un gouvernement majoritaire libéral qui a le plus occupé l’espace médiatique. Les funérailles des trois policiers décédés dans la tuerie à Moncton se classent deuxième et la Coupe du Monde de soccer dépasse même la finale de la Coupe Stanley.

Actualité Québec

Actualité Canada

Petit commentaire personnel: l’élection au Québec a fait partie, à de nombreuses reprises, du top 5 au Canada anglais. Jamais l’élection ontarienne n’a fait partie du top 5 du Québec. Ethnocentrisme…

Source:
Influence Communication


17 juin 2014

La gauche et les pauvres Coup de gueule Économie Europe Gauchistan Revue de presse

The Daily Telegraph

Soaring energy bills push record number of families into ‘fuel poverty’
The Daily Telegraph

More families are in “fuel poverty” than at any time for a decade, as rising energy bills leave households choosing between heating and eating, official statistics show.

The total number of fuel poor households is projected to have risen by this year, the Department of Energy and Climate Change admitted, leaving more than 10 per cent of all households struggling to stay warm and stay above the poverty line.

Data released on Thursday show that the number of households with dependent children who were classified as fuel poor surpassed the one million mark in 2012 – the highest since records began in 2003, and 66,000 more than in 2011.

The Government defines a fuel poor household as one that needs to spend more on fuel than the national average in order to keep warm, and after spending that amount would be left with a residual income below the official poverty line.

The official data for the years to 2012 show that fuel poor elderly people faced the biggest financial struggle. Couples aged 60 or over were on average £530 short of the cash needed to keep warm and stay above the poverty line.

Des gens devenus pauvres à cause de politiques environnementales qui font augmenter le prix de l’énergie… Un jour, il faudra demander aux gauchistes si le sort des bélugas les plus importants pour eux que le sort des pauvres