Aux États-Unis, il existe un système de santé identique à celui que nous avons au Québec (et au Canada). Un système avec des hôpitaux publics, un assureur public, des médecins payés par le public. Bref, une machinerie gouvernementale des pieds à la tête, comme la nôtre. Ce système public est réservé au vétéran de l’armée américaine, c’est le régime VA (Veterans Affairs).

Si vous suivez l’actualité américaine, vous avez peut-être entendu parler de ce système depuis quelques semaines. La raison est simple, des journalistes ont découvert que dans les hôpitaux pour vétérans, on laissait mourir des gens sur des listes d’attente… Laisser mourir une personne sur une liste d’attente coûte moins cher au gouvernement que la soigner… Pour le moment, on estime que le gouvernement a laissé poiroter plus de 120 000 vétérans sur des listes d’attente pour éviter d’avoir à les soigner…

La situation actuelle est si grave que les hôpitaux publics réservés au vétéran ont décidé de faire soigner leurs patients dans des hôpitaux privés ! Encore une fois, le privé vole au secours du public.

Au Québec, on aime se faire croire que notre système de santé publique est de loin supérieur au système américain, qu’ici on soigne les gens alors qu’aux États-Unis on les laisse mourir dans la rue.

Vraiment ?

Voici le taux de survie relatif (à 5 ans) pour différents cancers. Avis aux gauchistes, il s’agit du taux de survie de gens diagnostiqués, pas uniquement de gens traités. Porter attention à la position des États-Unis dans les classements:

Santé privée

Santé privée

Santé privée

Le méchant système de santé privé des Américains est le champion toute catégorie !

Et aux gauchistes qui s’obstinent à croire que seuls les plus fortunés peuvent se faire soigner aux États-Unis…  Une étude comparant le système de santé américain au système canadien a mis en évidence qu’il était plus facile pour un pauvre de recevoir des soins de santé aux États-Unis qu’au Canada.  Pourquoi ?  Parce que selon les auteurs de l’étude, les contraintes monétaires représentent un obstacle moins important pour les patients que le rationnement des soins de santé par le gouvernement !

Santé publique, santé privée…  Le choix est le même qu’entre une toilette publique et une toilette privée !

Source:
Lancet Oncology
Cancer survival in five continents: a worldwide population-based study