LOL

Désireuse de se couvrir de ridicule jusqu’à la toute fin, Pauline Marois a fait une déclaration étonnante en marge de la conférence nationale du PQ. Selon l’ex-première ministre, un peu comme en Europe, l’élection du Parti Libéral menace de faire naître le démon de l’extrême-droite en sol québécois…

La « logique » derrière cette déclaration ?

Selon celle qui roule maintenant en Ferrari, une remise en question de la société basée sur une approche plus individuelle suffit à déclencher une peste brune. Une déclaration particulièrement ridicule quand on sait que la philosophie commune aux mouvements d’extrême-droite repose sur le principe qu’aucun individu n’est plus important que la société à laquelle il appartient, par conséquent les libertés individuelles doivent être sacrifié pour le bien de la collectivité.

Mais puisque Pauline Marois veut tracer un parallèle avec l’émergence de l’extrême-droite en Europe et la situation au Québec, j’aimerais porter à son attention deux faits plutôt intéressants…

Bref, si Pauline Marois cherche des chemises brunes, elle devrait chercher ailleurs qu’au PLQ…

D’ailleurs, voici un discours de Marine Le Pen qui aurait pu être prononcé par beaucoup de péquistes…