Payer plus pour moinsHier, le gouvernement Couillard a laissé entendre que les tarifs de garderie pourraient être modulés en fonction du redevenu des parents.  À première vue, il semble tout à fait normal et logique qu’un médecin gagnant plus de 100 000$ par année paye plus cher qu’une personne faisant un petit salaire comme caissière dans une épicerie.

Mais, considérez ceci…

Selon les plus récentes statistiques, au Québec, seulement 4,8% des contribuables gagnent plus de 100 000$ par an.  Par contre, malgré leur très petit nombre, ils payent déjà 35,9% de tous les impôts sur le revenu de la province !   La mesure proposée par les libéraux consiste donc à faire payer encore plus des gens qui en payent déjà beaucoup…

Et plus fondamentalement, on devrait se demander s’il est sage d’injecter encore plus d’argent dans le réseau des CPEs.  Au fil des ans, ce système est devenu un monstre bureaucratique, envoyer plus d’argent dans ce système risque d’engraisser encore plus la bête…  Trop souvent au Québec on pense pouvoir améliorer un programme en y garrochant plus d’argent, alors qu’on fait probablement le contraire en le rendant moins efficace.

À quel point notre régime étatisé est-il devenu inefficace ?  Au Québec, une place en CPE coûte réellement 59,15$ par jour.  À Calgary, il n’y a pas de garderies gouvernementales, tout est privé.  Pourtant, pour faire garder ses enfants, il en coûte environ 40$ par jour…  Bref, si le Québec avait décidé de donner aux parents des « bonds de garderie » pouvant être utilisés dans un établissement privé, au lieu de créer le réseau de CPE, la province aurait sauvé de l’argent… Par contre, si on dépense plus d’argent dans les CPE, le coût d’une place devrait encore grimper…

Avant de penser a aller chercher plus d’argent, on devrait se demander comment faire mieux avec ce qu’on a déjà.