Complaisance

On dit que si la ville de Québec, contrairement à Montréal, a été épargnée par les scandales c’est parce que les médias et les gens suivent de près la politique municipale.

Vraiment ?

Quelques manchettes depuis un an…

Ça commence à faire beaucoup d’histoires…

L’accumulation de toutes ces histoires aurait fait grand tort à la carrière d’un politicien libéral ou d’un élu municipal montréalais.  Mais étrangement, à Québec, rien ne colle sur l’administration municipale.  À ceci, il faut aussi ajouter que Québec est plus taxée, plus endettée et a des fonds de pension en moins bon état que Montréal. Pourtant, cela n’empêche pas certaines personnes de Québec de regarder Montréal de haut. Est-ce à dire que certains médias et une bonne partie de la population ont décidé de pardonner bien des choses à leurs élus en retour d’un nouveau Colisée ?

Toujours en ce qui concerne les doubles standards, pourquoi un local prêté à un candidat libéral par une firme d’ingénierie c’est un plus gros scandale que du personnel prêté au PQ par un syndicat ?