Être contre l’éducation c’est comme être contre la tarte aux pommes, il faut être quelqu’un de très spécial pour ne pas réaliser à quel point il s’agit d’un enjeu important pour le développement d’une société prospère. Étrangement, si tout le monde conçoit que l’éducation est quelque chose de très important, peu de gens en parlent. Ce fut le cas par exemple lors de la dernière campagne électorale…

Des chiffres extrêmement intéressants sur l’organisation du travail dans les écoles du Québec, du Canada et dans les pays de l’OCDE. Le modèle québécois a laissé son empreinte dans toutes les sphères de la société, y compris les écoles…

Éducation Québec

Performance remarquable du Québec !  Nous sommes premiers, avec une confortable avance, sur le Canada et l’OCDE !  Mais avant de sabrer le champagne, j’attire votre attention sur le titre du graphique, il s’agit du « temps de travail à l’école »…  Or, le temps de travail à l’école n’est pas nécessairement du temps d’enseignement…

Voici donc comment se classe le Québec au chapitre du temps d’enseignement…

Éducation Québec

Si nous étions confortablement en première position en ce qui a trait au  « temps de travail à l’école », nous sommes confortablement derniers pour ce qui est du  » temps d’enseignement »…  Nos enseignants passent beaucoup de temps à l’école, mais ils enseignent moins qu’ailleurs…  Pour s’en convaincre, il suffit de regarder le temps d’enseignement comme pourcentage du temps de travail total:

Éducation Québec

Au Québec, les enseignants de niveau secondaire ne consacrent même pas 50% de leur temps à l’enseignement!  Au Canada et dans les pays de l’OCDE, la proportion est de 61% et 58% respectivement. À titre indicatif, en Alberta, pour le primaire et le secondaire le temps d’enseignement est de 905 heures ce qui représente 75% du temps de travail à l’école.  On est très loin des chiffres du Québec…

En bref, le Québec est l’endroit où les enseignants passent le plus de temps à l’école, mais où les enseignants enseignent le moins… Difficile de ne pas voir dans cette incohérence une autre manifestation du modèle québécois…

P.-S. J’espère que personne ne voudra me faire croire que cette situation est normale puisque les enseignants québécois ont plus de corrections et de préparations de cours à faire que les autres… Préparer un cours au secondaire ne peut pas être plus long que de livrer la matière aux élèves…

Source:
Statistique Canada
Indicateurs de l’éducation au Canada : une perspective internationale 2013