Péquiste au travail

Dans la foulée de la tragédie de Lac-Mégantic, voici ce que j’ai écrit sur ma page Facebook le 22 août 2013 à propos des millions qui étaient dépensés par les gouvernements:

Voici ce qu’on pouvait lire dans La Presse le 16 mai 2014:

La Presse
Combien de millions dépensés à Lac-Mégantic?

Au moment où l’Unité permanente anticorruption (UPAC) mène une enquête sur la reconstruction de Lac-Mégantic et les contrats qui en découlent, ni la municipalité ni le gouvernement provincial ne sont en mesure de dresser un bilan précis des sommes dépensées depuis la catastrophe ferroviaire du 6 juillet dernier.

Selon des informations obtenues par La Presse, le ministère de la Sécurité publique du Québec (MSPQ), qui chapeaute le rétablissement de la petite communauté, a injecté 55,8 millions de dollars depuis la tragédie. Plusieurs autres ministères participent à l’effort de reconstruction – dont les Affaires municipales, l’Environnement, le Transport -, mais il est impossible à l’heure actuelle d’avoir un portrait global des sommes promises ou déjà engagées.

Maintenant, on comprend mieux pourquoi le gouvernement fédéral a fait preuve de plus de retenue dans la distribution de son aide. Le régime péquiste a-t-il dépensé sans compter à Lac-Mégantic pour des motifs électoraux ? La question se pose…

Sur mon compte Twitter, voici ce que j’avais écrit le 10 juillet 2013 au sujet de l’aide du gouvernement et des compagnies d’assurances. J’évoquais la possibilité que les millions distribués aveuglément à Lac-Mégantic pouvaient avoir comme conséquence de déresponsabiliser les assureurs:

Voici ce qu’on pouvait lire dans La Presse le 17 mai 2014:

La Presse
Lac-Mégantic: un demi-milliard de fonds publics pour régler la facture

Assureurs privés

Mais ces chiffres ne tiennent pas compte des réclamations faites par les sinistrés auprès de leurs assureurs privés. Plus de 2000 personnes avaient été évacuées. Ces compagnies, a-t-on appris, tardent à répondre à leurs clients de Mégantic; l’intervention du gouvernement tend, selon elles, à démontrer qu’il ne s’agit pas d’un séisme naturel assurable, mais bien d’une erreur humaine, dont elles estiment ne pas devoir être tenues responsables.

La gestion de la tragédie de Lac-Mégantic par le régime péquiste aura été, à l’image de tout le reste, un échec sur toute la ligne… I tould you so…