Antagoniste


15 mai 2014

Le mirage pétrolier Canada Économie

Sables BitumineuxSelon la bonne gauche, le pétrole ce n’est pas quelque chose de très payant puisque les méchantes pétrolières sont très subventionnées et payent peu d’impôts.

Vraiment ?

Une note économique permet de déboulonner ce mythe qui a été largement rependu par nos médias.  L’industrie pétrolière profite actuellement de 211 millions de dollars en subvention, c’est beaucoup et on ne peut que souhaiter une réduction.  Par contre, l’industrie pétrolière verse aux différents piliers de gouvernement 18 milliards de dollars en taxes, impôts et redevance ! Selon les statistiques les plus récentes, les 50% de Canadiens les moins riches ont payé un grand total de 7,6 milliards de dollars en impôts.  Vous avez bien lu, l’industrie pétrolière rapporte aux gouvernements 2 fois plus d’argent que la moitié des contribuables canadiens !

Donc pour chaque 1$ reçu en subvention, les méchantes pétrolières versent aux gouvernements 85$ ! De plus, en 2016, l’abolition de gros programmes de subventions fera en sorte de réduire ces dernières de 211 millions à 71 millions de dollars !

P.-S. Le régime péquiste voulait subventionner l’exploration pétrolière sur Anticosti avec 115 millions de dollars de fonds publics. Pendant ce temps, l’ensemble de l’industrie pétrolière au Canada recevait un total de 211 millions de dollars en subvention.  Voilà qui montre à quel point ce projet était démesuré…

Source:
Institut économique de Montréal
L’industrie pétrolière canadienne est-elle subventionnée?


15 mai 2014

La gauche, les impôts et les inégalités En Chiffres États-Unis

Selon un certain Thomas Piketty, la dernière saveur du mois gauchiste, pour éviter les inégalités de richesse il suffit de taxer… À entendre la gauche quand 100% des gens seront taxés à 100%, l’humanité n’aura plus de problème…

Donc, peut-on régler les inégalités de richesse en taxant comme le prétend la saveur du mois ?

Pour répondre à cette question, on peut regarder du côté des États-Unis.  Dans ce pays, on retrouve des États avec un impôt progressif, des états avec une flat tax et des États sans impôts!  Voici le coefficient de GINI dans les 9 États avec l’impôt progressif le plus élevé, dans les 8 États avec une flat tax et dans les 9 États sans impôt (le coefficient de GINI est une mesure du degré d’inégalités sociales; ce coefficient est un nombre variant entre 0 et 1, où 0 signifie qu’une société est égalitaire et 1 signifie qu’une société est inégalitaire):

Thomas Piketty

Basés sur ces chiffres, en aucun moment on ne peut dire qu’un niveau de taxation élevé permet une meilleure redistribution de la richesse; même que les États qui refusent de taxer l’impôt sur le revenu semblent être plus égalitaires que ceux qui ont l’impôt progressif le plus élevé !

Bref, la réalité est exactement l’inverse des belles théories de Thomas Piketty !  En réalité, la gauche ne veut pas taxer pour redistribuer la richesse, elle veut taxer pour mieux nous contrôler.

Source:
Tax Foundation
Response to CBPP: Flat Income Taxes Don’t Endanger Public Finances or Create Inequality


15 mai 2014

Quand les Français disent non… Économie Environnement France Revue de presse

Le Figaro

L’écoredevance met le gouvernement au pied du mur
Le Figaro

La nouvelle «écoredevance poids lourds» présentée mercredi par les députés sera-t-elle mieux acceptée que sa version initiale qui a déclenché cet hiver la révolte de transporteurs, d’agriculteurs et de professionnels de l’agroalimentaire? Pas sûr. Ce rapport adopté par 18 voix pour et 14 voix contre ne change pas fondamentalement la donne. Six mois après le lancement de leurs travaux, les députés ont présenté mercredi plusieurs propositions pour la remettre en piste et récolter 1,2 milliard d’euros par an pour les infrastructures de transport: une franchise kilométrique mensuelle de 400 km serait appliquée sans distinction de secteur d’activité aux camions eux-mêmes et non aux entreprises. Elle permettrait d’encourager les transports de proximité. Les avantages déjà proposés aux régions Bretagne, Aquitaine et Midi-Pyrénées seraient maintenus.

Outre la création d’un fonds de modernisation du parc de poids lourds destiné à aider les transporteurs à accroître le nombre de véhicules au gaz ou à motorisation électrique, les parlementaires proposent une marche à blanc de l’écoredevance dans toute la France pendant quatre mois. Pour ne pas pénaliser les transporteurs en compte propre, les élus suggèrent que ceux-ci fassent figurer le montant de l’écoredevance réellement payé.

Les Français, comme les Québécois, sont des gens qui ne sont pas très forts en math. Mais les Français, contrairement au Québécois, ne sont pas du style à tomber dans le panneau quand les politiciens disent qu’il faut les taxer pour sauver la planète… Ici, suffit qu’on parle d’un réchauffement climatique imaginaire pour que les gens implorent les politiciens de les taxer…