Antagoniste


8 mai 2014

La racine de l’idée syndicaliste Économie En Citations Philosophie

Ludwig von Mises

Citation de Ludwig von Mises, économiste libéral, à propos du syndicalisme:

« La racine de l’idée syndicaliste se trouve dans la croyance que les entrepreneurs et capitalistes sont d’irresponsables autocrates qui sont libres de conduire arbitrairement leurs affaires.

L’erreur fondamentale de ce raisonnement est évidente. Les entrepreneurs et capitalistes ne sont pas des autocrates irresponsables. Ils sont inconditionnellement soumis à la souveraineté des consommateurs. Le marché est une démocratie de consommateurs. Les syndicalistes veulent transformer cela en démocratie des producteurs. Cette idée est fallacieuse, parce que la seule fin et raison d’être de la production est la consommation. »


8 mai 2014

L’innovation Économie En Chiffres Environnement États-Unis

Schiste

La fracturation hydraulique n’est pas la méthode la plus simple et la moins dispendieuse pour aller chercher du gaz naturel et du pétrole dans le schiste, mais les Américains, qui ont été les premiers à utiliser cette méthode à grande échelle, sont aussi l’avant-garde dans le développement de technique plus efficace, donc plus rentable économiquement. Pour s’en convaincre, il suffit de regarder l’évolution de la productivité des puits sur un an dans les six grandes formations de schiste aux États-Unis:

Schiste

Schiste

En l’espace de seulement 12 petits mois, on peut voir des gains de productivité à couper le souffle dans plusieurs formations.  Encore mieux, depuis 2006, les fuites de méthane dans les puits de gaz de schiste ont été réduites de plus de 40%. On l’oublie souvent, mais les compagnies pétrolières investissent des fortunes en recherche et développement.

Si le Québec n’avait pas stupidement refusé d’exploiter le pétrole et le gaz de schiste sur son territoire, aujourd’hui nous serions peut-être devenus une référence mondiale, c’est peut-être ici qu’on aurait pu développer de nouvelles techniques plus efficaces.  Mais au lieu d’être un pôle technologique, nous avons dit non et la journée où on dira enfin oui, on sera à la remorque des Américains…  Vive le modèle québécois, encore une occasion de ratée…

Source:
EIA
Drilling Productivity Report


8 mai 2014

Encore une erreur des réchauffistes ! Canada Environnement Revue de presse

The Vancouver Sun

Not necessarily climate change, some Canadian sea ice melt partly natural: study
The Vancouver Sun

A newly published paper says climate change caused by humans could be responsible for as little as half the wholesale melting of sea ice in the Canadian Arctic and Greenland that has amazed and alarmed scientists.

The finding, published in Nature magazine, should caution those attempting to turn global theories into regional predictions, said co-author Mike Wallace of the University of Washington. « Whenever you start to look at local climate trends, you have to look at the internal variability as well as the human-induced variability, » said Wallace. « The natural variability is huge. »

The area of north Greenland and the Canadian archipelago, with temperature increases nearly twice as large as the Arctic average, has been warming particularly quickly.

Wallace says up to half of that increase is more likely to be due to complex atmospheric links that originate with rain and wind patterns in the South Pacific — not warming from greenhouse gases. Unusually heavy rain in a region of the South Pacific sets up turbulence in the atmosphere that affects the whole globe, he said. Wallace said climate models have only been able to explain about half the warming that has been seen in the region. The energy created by atmospheric waves originating in the South Pacific nicely accounts for the rest.

Pourtant en 2007 les réchauffistes nous ont dit que c’était uniquement le réchauffement climatique qui faisait fondre le Nord canadien. Leur conclusion était définitive et on avait prédit que l’Arctique serait libre de glaces quelque part entre 2010 et 2015…

Aujourd’hui, on apprend que dans le pire des cas, le réchauffement climatique est responsable à 50%…