Antagoniste


30 avril 2014

Un boulot à l’italienne Économie En Vidéos Europe

Diminution drastique des impôts des particuliers et des entreprises, coupures profondes dans les dépenses publiques, réduction dramatique du nombre d’élus… Matteo Renzi, nouveau leader de la gauche italienne, propose une révolution économique et politique pour son pays !

De quoi inspirer nos politiciens…


30 avril 2014

C’est de votre faute ! Canada Coup de gueule Économie En Chiffres Gauchistan Québec

Depuis 2010, chaque année, je finis par faire un billet sur le prix de l’essence suite à une hausse qui a été qualifiée de scandaleuse par les médias.  Chaque année, je radote la même chose, mais certaines choses doivent être souvent répétées avant d’être comprises…

Aux États-Unis, les prix de l’essence font ou défont des présidents. Quand le prix de l’essence augmente aux États-Unis, c’est aux politiciens qu’on demande des comptes.  Au Québec, la mentalité communiste fait en sorte qu’on préfère stupidement blâmer les grosses compagnies pétrolières…

Quelques chiffres sur le prix de l’essence la semaine dernière dans les plus grandes villes du Canada.

Premièrement, le prix avec taxe:

Prix Essence Québec

Sans surprise, Montréal et Québec se retrouvent en tête de classement, devancé uniquement par Vancouver.

Maintenant, le prix sans taxe:

Prix Essence Québec

Sans les taxes, Québec se classe au niveau de la moyenne canadienne et Montréal est l’une des grandes villes canadiennes où l’essence est la moins chère !

La conclusion est sans appel: avant les taxes, Montréal est l’une des villes où l’essence est la plus abordable, après taxe, Montréal est l’une des villes où l’essence est la moins abordable. Si les Québécois se font avoir à la pompe, on doit d’abord blâmer le gouvernement, pas les pétrolières !

Voici le montant de la taxe qui doit être acquitté sur chaque litre d’essence vendu:

Prix Essence Québec

Montréal et Québec sont confortablement installés dans le peloton de tête…  Dans ces deux villes, la taxe sur l’essence est 2 fois plus élevée que dans les deux villes albertaines !

Si l’essence est si dispendieuse au Québec, ce n’est pas de la faute des pétrolières.  C’est plutôt de la faute des Québécois bonasses qui implorent à genoux les politiciens de taxer l’essence quand un type comme Steven Guilbault leur fait croire que la fin du monde est proche à cause du réchauffement climatique.  Le gouvernement devrait continuer à se graisser la patte dans les années à venir puisque la taxe sur le carbone en vigueur au Québec devrait faire grimper le prix encore plus.

Vous aimez les écolos comme Steven Guilbault?  Alors payez !

Source:
Kent Group
Petroleum Price Data


30 avril 2014

L’électrification des transports Chine Environnement Revue de presse

MIT Technology Review

Selling Teslas in China Won’t Do Much for the Environment
MIT Technology Review

Sales of electric vehicles in China, the world’s largest auto market, have been minuscule despite government incentives meant to put five million of the cars on the nation’s roads by 2020. Tesla Motors hopes to begin changing that as it makes its first deliveries of Model S sedans to customers in China this month.

But while having more EVs might help China reach its transportation goals, it probably won’t improve the environment, given the country’s reliance on coal for more than 70 percent of its electricity. Making matters worse, coal in China is often dirtier than it is elsewhere, and many power plants don’t employ modern emission-control technologies.

Recent research led by Christopher Cherry, a professor of civil and environmental engineering at the University of Tennessee, has shown that in much of the country, an electric vehicle the size of a Nissan Leaf accounts for roughly the same amount of carbon dioxide per mile driven as a comparable gasoline-powered car. On top of that, EVs in China account for a larger amount of dangerous particulate emissions than conventional cars.

N’en déplaise aux verdoyants, le véhicule électrique, en plus de ne pas être très pratique, ne sauvera pas la planète… Mais cela ne devrait pas empêcher les gouvernements de gaspiller des milliards dans des programmes de subventions, histoire de faire plaisir au lobby vert…