SocialismeEn 2000, Bernard Landry et la caisse de dépôt décident que Videotron est un fleuron trop important de notre économie pour être vendu à Rogers, une méchante compagnie ontarienne. La caisse de dépôt s’est donc associée à Pierre-Karl Péladeau pour mettre la main sur Videotron.

Cette transaction a coûté 3,2 milliards de dollars à la caisse de dépôt ce qui lui a permis de mettre la main sur ~134 millions d’actions (en tenant compte du split de 2013). Aujourd’hui, ce bloc d’action vaudrait ~3,5 milliards de dollars, un modeste gain de 0,3 milliard de dollars en 14 ans.

En mars 2000, si la caisse de dépôt avait décidé d’investir 3,2 milliards chez Rogers au lieu de Videotron, aujourd’hui cet investissement vaudrait ~6,3 milliards de dollars, un gain fort appréciable de 3,1 milliards de dollars en 14 ans.

Ça coûte cher le nationalisme économique…  Disons simplement que le « spécialiste » de l’économie au PQ aurait pu faire mieux…

Quand Pierre-Karl Péladeau a traité les économistes de nullards en fin de semaine, j’imagine qu’il faisait référence à ceux de la caisse de dépôt…

En bonus…

Quand on demande à PKP, la vedette économique du PQ, s’il pense qu’un Québec indépendant serait viable économiquement, il répond… qu’il ne sait pas puisqu’il n’est pas… économiste !