À quel point le régime péquiste a-t-il transformé le Québec en désert économique ?

Pour évaluer les dégâts, on peut analyser les impôts des sociétés, i.e. les impôts payés par les compagnies sur leurs profits.  Quand l’économie va bien, les entreprises font des profits et payent des impôts.  Dans le cas contraire, les revenus du gouvernement diminuent, une compagnie ne peut pas payer d’impôt si elle ne fait pas de profit.

Il est possible de suivre l’évolution de l’impôt payé par les sociétés sur une base mensuelle via le Rapport mensuel des opérations financières, ces chiffres sont disponibles jusqu’au mois de novembre.  Dans le graphique qui suit, pour chaque mois je compare les impôts payés par les sociétés pour un mois donné en 2012 (gouvernement libéral) et 2013 (gouvernement péquiste).

Économie Québec
Le premier budget péquiste a été déposé le 20 novembre 2013

Dans une économie normale, les profits, donc les impôts des sociétés, devraient toujours croître par rapport à l’année précédente, ne serait-ce que pour suivre l’inflation.  En 2013, ce fut le cas, mais seulement pour les 3 premiers mois de l’année !  Depuis le mois de mars, l’économie du Québec a été incapable de produire un mois où les impôts des sociétés ont augmenté, signe que les profits ne sont plus au rendez-vous.  Pour faire une analogie sportive, le Québec n’a pas connu la victoire depuis 7 mois, une léthargie inquiétante.

En 2012, les profits des entreprises ont totalisé 3 509 millions de dollars.  En 2013, ce nombre est passé à 3 221 millions de dollars, un recul de 8,1% !

L’économie du Québec est tellement au ralenti que nos entreprises sont incapables d’augmenter leur profitabilité.  Cette nouvelle va peut-être réjouir la gauche, mais ceux qui pensent avec leur tête réaliseront que si les profits des entreprises stagnent, l’emploi et les salaires stagneront aussi.

Sources:
Ministère des finances du Québec
Rapport mensuel des opérations financières