Antagoniste


24 février 2014

La rigueur péquiste Coup de gueule Économie Québec

Dans son précédent budget, le PQ avait prévu une augmentation de la dette publique du Québec de 23 millions de dollars par jours.

Dans le budget déposé la semaine dernière, le PQ a prévu une augmentation de la dette publique du Québec de 25 millions de dollars par jours.

La vitesse à laquelle on endette le Québec augmente, et ce, même si en ce moment il n’y a aucune récession. Et on veut nous faire croire que ce budget est responsable, rigoureux et austère?


24 février 2014

Déficit de crédibilité Coup de gueule Économie En Chiffres Québec

Un constat semble émerger du simili budget présenté par le régime péquiste la semaine dernière: le gouvernement a zéro marge de manoeuvre. Tant du côté des revenus que des dépenses, le gouvernement ne peut se permettre de rater ses cibles s’il espère garder sa cote de crédit.

Puisqu’il s’agit du deuxième budget du ministre Marceau, il est possible d’évaluer la crédibilité du gouvernement en vérifiant s’il a été capable d’atteindre les cibles qu’il s’était fixées dans le budget précédant.  Voici comment se comparent les cibles 2013-2014 du premier budget du PQ avec les résultats réels (selon les chiffres du rapport mensuel des opérations financières publié en janvier):

Budget PQ

Les chiffres « réels » sont uniquement disponibles pour les six premiers mois de l’année budgétaire, mais on peut néanmoins voir une tendance se dégager.

  • Revenus autonomes.  Dans son budget, le gouvernement avait prévu une croissance de 5,7%.  Pour le moment la croissance n’est que de 2,3%, une erreur de 60%.  Dans le budget déposé la semaine dernière, la cible pour la prochaine année est de 3,6%.
  • Dépenses de programmes.  Dans son budget, le gouvernement avait prévu une croissance de 1,8%.  Pour le moment la croissance est de 3,1%, une erreur de 72%.  Dans le budget déposé la semaine dernière, la cible pour la prochaine année est de 2,0%.
  • Service de la dette.  Dans son budget, le gouvernement avait prévu une croissance de 8,6%.  Pour le moment la croissance est de 9,6%, une erreur de 12%.  Dans le budget déposé la semaine dernière, la cible pour la prochaine année est de 1,1%.

Le gouvernement s’est planté dans toutes les cibles de son premier budget, il faut être un peu naïf pour croire qu’il fera mieux dans son second exercice.

Sources:
Ministère des finances du Québec
Budget 2013-2014
Budget 2014-2015
Rapport mensuel des opérations financières au 31 octobre 2013


24 février 2014

Les républiques socialistes Économie France Gauchistan Revue de presse

Le Monde

Arnaud Montebourg confirme la « renaissance » d’une compagnie nationale des mines
Le Monde

Le ministre du redressement productif, Arnaud Montebourg, confirme, vendredi 21 février dans un entretien au Parisien, la « renaissance » d’une « Compagnie nationale des mines de France » (CMF). Elle sera dotée d’un budget de 200 à 400 millions d’euros et chargée d’explorer les sous-sols français et étrangers « tout en respectant les aspirations environnementales de nos concitoyens », assure le ministre.

Afin de créer cette nouvelle entreprise publique, « la France va fédérer l’Agence des participations de l’Etat et le Bureau des recherches géologiques minières qui ensemble vont investir entre 200 et 400 millions d’euros sur cinq à sept ans, précise le ministre. Nous sommes en train de boucler le budget de l’entreprise », qui aura « vocation à travailler en Asie centrale et en Amérique du Sud ».

La France n’avait pas créé d’entreprise publique depuis 1993 et l’avènement du Laboratoire français du fractionnement et des biotechnologies. Alors que M. Montebourg est interrogé sur ce « grand retour de l’Etat actionnaire » après l’annonce de l’entrée dans le capital de PSA, le ministre assure que « la stratégie du gouvernement est de considérer l’Etat comme un acteur intelligent de l’économie servant les intérêts de notre nation ».

On ne sait plus si c’est la France qui copie le Québec ou si c’est le Québec qui copie la France, chose certaine, ces deux économies sont dans la dèche.

En bref, les gouvernements socialistes utilisent l’argent des contribuables pour résoudre des problèmes qui n’existeraient pas si le gouvernement n’était pas d’abord intervenu en dépensant l’argent des contribuables…


20 février 2014

Les vaches sacrées En Citations Philosophie Québec

Ayn Rand

Comment le modèle québécois a-t-il pu créer autant de vaches sacrées ? Ayn Rand a une réponse (qui sera aussi valable advenant une élection du PQ)…

« The uncontested absurdities of today are the accepted slogans of tomorrow. They come to be accepted by degrees, by precedent, by implication, by erosion, by default, by dint of constant pressure on one side and constant retreat on the other – until the day when they are suddenly declared to be the country’s official ideology. »


20 février 2014

La guerre contre la science En Chiffres États-Unis Gauchistan Hétu Watch

Résultat d’une étude très intéressante, publié il y a quelques jours sur le Social Science Research Network, qui ne risque pas d’être discuté dans nos médias…

Science Républicain

Science Républicain

Les mauvaises langues diront qu’il n’est pas étonnant que des gens qui croient au réchauffement climatique croient aussi à l’astrologie…

Source:
Social Science Research Network
Who Believes that Astrology is Scientific?


20 février 2014

Le modèle britanno-colombien Canada Économie Revue de presse

The Vancouver Sun

B.C. unveils ‘boring and balanced’ budget
The Vancouver Sun

Finance Minister Mike de Jong tabled a second year of balanced books Tuesday that he says proves his government can follow through on its promises to wrestle down health care and labour costs.

De Jong’s new budget projected a provincial surplus of $184 million in 2014/15, which he acknowledged teeters on the same “razor-thin” margin as last budget’s $175-million surplus. It comes after considerable progress curbing the “budgetary appetite” of the health sector, he said, which gobbles up 42 per cent of the almost $45-billion annual B.C. budget.

The Liberals have curtailed health care spending growth from a high of six per cent several years ago to only 2.6 per cent in this and the last budget — which still equates to $1.4 billion in extra funding over the next three years. “The targets we set, many said were unachievable,” said de Jong.

Economistsare also praising a more-than-$2.87-billion fiscal cushion in forecast allowances, contingencies and surpluses set out over the next three years.

Le budget de la Colombie-Britannique est à l’équilibre depuis l’an dernier et on prévoit des surplus pour les 3 prochaines années… Au Québec, il est de plus en plus difficile d’imaginer un budget équilibré d’ici 3 ans…


19 février 2014

La politique et l’argent Économie États-Unis Gauchistan Hétu Watch

CorruptionLe parti républicain est le parti des gens riches, c’est du moins ce que la gauche aime répéter sur toutes les tribunes…

Mais est-ce vrai ?

Depuis 1989, c’est à dire depuis que les chiffres sont disponibles, les politiciens démocrates aux États-Unis ont amassé 1 657 767 260 dollars contre 1 162 261 524 dollars pour les politiciens républicains. Autrement dit, chaque fois qu’un républicain reçoit 1$, le démocrate reçoit 1,43$.

Autre élément intéressant, les gens qui donnent au parti républicain sont beaucoup plus susceptibles de donner aussi au parti démocrate alors que ceux qui donnent au parti démocrate donnent plus rarement au parti républicain.

Comment expliquer cette abondance d’argent et sa polarisation idéologique ? Disons simplement que dans le top 20 des donneurs on retrouve… 12 syndicats !

On est assez loin du portrait dressé par la gauche…

Source:
Open Secrets
Heavy Hitters: Top All-Time Donors, 1989-2014


19 février 2014

Pauvre Canada Économie En Chiffres Québec

Au Québec, la pauvreté guette tout le monde, même les riches…

Premièrement, voici où l’on retrouve les gens appartenant au « 1% »* dans les régions métropolitaines de recensement au Canada; portez attention aux régions québécoises (en bleues):

Québec Pauvre

Deuxièmement, voici le revenu total minimum qu’une personne doit faire dans chacune des régions métropolitaines de recensement pour appartenir au « 1% »**; portez attention aux régions québécoises (en bleues):

Québec Pauvre

On pourrait résumer de la manière suivante. C’est au Québec qu’il y a le moins de riches et c’est au Québec que les riches sont les plus pauvres…

Mais les gauchistes me diront que c’est une excellente chose puisque le « 1% » c’est de la racaille qui appauvrit le reste de la population. Malheureusement, pour les gauchistes, c’est au Québec que l’on retrouve la classe moyenne la plus pauvre et c’est au Québec où les pauvres ont le moins de mobilité sociale.

P.-S. Ceux qui veulent s’amuser peuvent comparer Québec, Montréal et Winnipeg…

*Seuils nationaux
**Seuils régionaux particuliers

Sources:
Statistique Canada
Tableaux 204-0001
Tableaux 204-0002


19 février 2014

Le fédéralisme prédateur Canada Économie Québec Revue de presse

The Globe And Mail

Killing immigration program unfairly favours Quebec, Saskatchewan Premier says
The Globe And Mail

Saskatchewan Premier Brad Wall says Quebec is “once again” getting special treatment from the federal government, after learning an immigration program axed in this week’s budget will continue in Quebec.

Mr. Wall made the comments Wednesday as reaction to the federal budget continued to roll out. Among its many provisions was the cancellation of the Immigrant Investor Program, which was essentially a fast-track to permanent residency for wealthy foreigners willing to invest in Canada.

Ottawa argued the program was ineffective. “This is not a program that was achieving its objectives. Canadian citizenship and permanent residency is not for sale,” Immigration Minister Chris Alexander said Wednesday in a statement released by his office. But the program will endure in Quebec – under the Canada-Quebec Accord, the province has authority over selecting its immigrants, and appears set to keep the Immigrant Investor system.

Nonetheless, Mr. Wall is crying foul, saying the government shouldn’t cancel the program if it leaves provinces with different options. “Based on what we know right now, we have, again, Quebec being treated differently than the rest of the country… What I am concerned about here is more asymmetry in the federation, where Quebec is going to get a different deal that the rest of us,” the premier, who leads the right-wing Saskatchewan Party, told reporter Wednesday.

Le Québec c’est un peu comme un élève « spécial » dans une classe…