RécessionVendredi dernier, le Parti Québécois était bien fier de nous dire qu’il s’était créé 12 700 emplois en janvier au Québec.  Au premier coup d’oeil, il s’agit d’une excellente nouvelle, malheureusement pour les Québécois, le diable est dans les détails…

Quand on décortique les chiffres, on réalise qu’en janvier 2014, le Québec a perdu 700 emplois à temps plein et gagné 13 500 emplois à temps partiel.  Autrement dit, les emplois qui sont créés au Québec ne sont pas vraiment de qualité.  Mais il y a plus…

Toujours en janvier 2014, le Québec a créé 16 700 emplois dans le secteur public alors que l’emploi privé (secteur privé et travailleurs autonomes) a reculé de 4 000 postes.  Autrement dit, au Québec la croissance de l’emploi se fait par une expansion du secteur public.

Si on résume: au Québec, l’emploi progresse par l’ajout de fonctionnaires à temps partiel…

Par comparaison aux emplois privés à temps plein, on peut donc dire que le marché du travail au Québec représente le pire des deux mondes…  Le plus alarmant: ces chiffres suivent la tendance observée pour l’année 2013.

Si j’étais parano, je pourrais presque croire que le gouvernement a décidé de « booster » les chiffres de l’emploi en demandant aux différents ministères de multiplier les embauches de fonfons à temps partiel en vue de préparer le terrain pour une éventuelle élection…

Source:
Statistique Canada
Enquête sur la population active, janvier 2014