Il y a quelques semaines, j’ai parlé d’une étude de l’Institut de la Statistique du Québec démontrant que le Québec représentait un gouffre financier sans fin pour le gouvernement fédéral. Toujours en fouillant cette étude, j’ai vu que l’on donnait aussi le bilan financier pour l’ensemble des administrations publiques présentes au Québec i.e. le fédéral, le provincial et le municipal.

Quand on analyse les bilans financiers de ces 3 paliers de gouvernement présents au Québec, on peut réaliser toute la mesure du désastre économique qui nous guette…

Par exemple pour l’année 2012 (les chiffres les plus récents):

  • Le gouvernement canadien est venu chercher un grand total de 44,554 milliards dans les poches des Québécois. Par contre, ce même gouvernement a dépensé au Québec 60,815 milliards de dollars. Donc au final, le gouvernement fédéral perd de l’argent au Québec, le manque à gagner est de 16,261 milliards de dollars.
  • Le gouvernement québécois est venu chercher un grand total de 93,555 milliards dans les poches des Québécois. Par contre, ce même gouvernement a dépensé au Québec 95,989 milliards de dollars. Donc au final, le gouvernement provincial perd de l’argent au Québec, le manque à gagner est de 2,434 milliards de dollars.
  • Les municipaux du Québec sont venus chercher un grand total de 25,143 milliards dans les poches des Québécois. Par contre, ce même gouvernement a dépensé au Québec 27,502 milliards de dollars. Donc au final, les gouvernements municipaux perdent de l’argent au Québec, le manque à gagner est de 2,359 milliards de dollars.

Donc, à la fin de l’année 2012, quand on tient compte de ces trois paliers de gouvernement, le déficit du Québec était de 21,054 milliards de dollars !

Voici comment cette situation a évolué depuis 1989, année à laquelle les statistiques débutent:

Économie Québec

Économie Québec

Si la fin des années 90 a marqué un certain redressement, notamment grâce aux efforts de Lucien Bouchard pour atteindre le déficit zéro, depuis 2007 la situation est devenue complètement hors de contrôle.  D’ailleurs, j’aimerais que l’on demande à Pauline Marois si elle pense que Lucien Bouchard, qui a choisi le déficit zéro, a aussi choisi l’austérité au lieu de la prospérité ?

Depuis 1989, les gouvernements ont toujours accumulé des déficits et ceux-ci s’élèvent à 299,7 milliards de dollars, ce qui représente une somme de 73 542$ par contribuable imposable !

Voici comment les déficits par contribuables imposables ont évolué d’année en année.  Gardez en tête que le montant indiqué est celui que les contribuables imposables auraient dû payer en surplus pour que tous les paliers gouvernementaux au Québec puissent équilibrer leurs budgets:

Économie Québec

Le Québec, une province où l’argent va mourir pour ne jamais être revue…

Source:
Institut de la statistiques du Québec
Comptes économiques des revenus et dépenses du Québec