Acteurs trop payés, subventions mur à mur, produits de mauvaise qualité… Est-ce le cinéma français qui a copié le cinéma québécois ou le cinéma québécois qui a copié le cinéma français ?

Au moins, les Français sont assez lucides pour mettre de l’avant des solutions qui ne consistent pas à voler les contribuables.

À voir: les chiffres désastreux sur le cinéma québécois