Antagoniste


5 février 2014

La France et le Québec Coup de gueule Économie En Vidéos France Québec

Acteurs trop payés, subventions mur à mur, produits de mauvaise qualité… Est-ce le cinéma français qui a copié le cinéma québécois ou le cinéma québécois qui a copié le cinéma français ?

Au moins, les Français sont assez lucides pour mettre de l’avant des solutions qui ne consistent pas à voler les contribuables.

À voir: les chiffres désastreux sur le cinéma québécois


5 février 2014

La tonte des moutons, la suite… Canada Coup de gueule Économie Gauchistan Québec

Les entreprises au Québec ne payent pas d’impôts…  C’est du moins ce que raconte la gauche, Léo-Paul Lauzon se fait aller la gueule là-dessus depuis plus de 2 ans et personne n’a osé lui mettre les chiffres au visage en lui disant d’aller se faire voir ailleurs…

Donc, les entreprises québécoises ne payent pas d’impôt…

Vraiment ?

Voici les chiffres de la Fédération canadienne de l’entreprise indépendante à ce sujet…

Commençons au bas de l’échelle:

Fiscalité Québec

Au Québec, une PME doit payer 24 000$ de plus en impôt que son équivalent manitobain…

Si vous êtes un peu plus riche, votre entreprise va aussi passer à la caisse:

Fiscalité Québec

Votre concurrent, sur Île-du-Prince-Édouard, paye 30 900$ d’impôt de moins que vous. Bonne chance…

Et pour les millionnaires:

Fiscalité Québec

Miracle, nous ne sommes pas derniers !!!  Mais, vous devrez néanmoins payer 46 500$ de plus qu’en Colombie-Britannique…

Mais pour un entrepreneur, les impôts ne représentent qu’un élément de la charge fiscale, il faut aussi prendre en compte les charges sociales, les taxes de vente et d’accise, et l’impôt foncier.  Une fois que l’on tient compte de l’ensemble des facteurs, voici le classement de la Fédération canadienne de l’entreprise indépendante (note : 10 = meilleure, 0 = pire):

Fiscalité Québec

Le Québec est dernier avec une « avance » très confortable…  Les entreprises québécoises ne payent pas d’impôt ?  Une chance…

Mais il y a pire.  En de 2009 à 2013, l’indice est passé de 4,02 à 3,97, un recul de 1,24%.  Voici la situation dans les dix provinces:

  • Ontario: +34,15%
  • Terre-Neuve: +13,21%
  • Île-du-Prince-Édouard: +12,60%
  • Saskatchewan: +11,27%
  • Nouveau-Brunswick: +10,44%
  • Alberta: +6,89%
  • Nouvelle-Écosse: +2,76%
  • Manitoba: +1,25%
  • Colombie-Britannique: -1,22%
  • Québec: -1,24%

Dernier…

À lire aussi: la tonte des moutons, première partie

Source:
Fédération canadienne de l'entreprise indépendante
Classement des régimes fiscaux provinciaux au Canada


5 février 2014

L’Allemagne reconnait son erreur Économie Environnement Europe Revue de presse

Financial Times

Schäuble warns green policies are harming German economy
Financial Times

Germany’s powerful finance minister said on Tuesday that Berlin may have gone too far in its attempts to protect the environment, saying his government must now “rebalance” its policies to ensure environmental regulations do not cost jobs.

Wolfgang Schäuble took issue with claims that the “green economy” will be a major driver of employment, saying Berlin’s decision two years ago to shutter its nuclear power plants and emphasise renewables needed to be re-examined.

“We did it too good and now we have to correct because otherwise we have an increasing of energy costs which will harm jobs in Germany in a serious way in the medium term,” Mr Schäuble said at a forum in Brussels, where he was attending a regular meeting of EU finance ministers. “Therefore, we have to rebalance.”

Before the Brussels announcement, Mr Gabriel warned that Germany has “reached the limit of what we can ask of our economy” in terms of energy prices. But Mr Schäuble’s remarks appeared to go further, suggesting a rolling-back of existing regulations was in order. Last week, the European Commission unveiled a new energy strategy for 2030 that disappointed environmentalists because it lacked binding national targets on how much power EU countries would have to generate from renewable sources.

Même l’Allemagne, souvent citée en exemple par les enverdeurs, recule… Est-ce que les Québécois seront les derniers à accepter de se faire voler par les lubies vertes de politiciens ?