Plus tôt cette semaine le premier ministre Harper a causé une certaine commotion chez la bonne gauche en osant dénoncer, devant le parlement israélien de surcroît, la haine sophistiquée dont est victime Israël:

Stephen Harper

-

« Dans la plus grande partie du monde occidental, la vieille haine s’exprime en société sous une forme beaucoup plus sophistiquée. Des gens qui n’oseraient jamais dire détester les Juifs ni leur reprocher leurs défauts ou les problèmes du monde déclarent qu’ils haïssent Israël et ne blâment que l’État juif pour les problèmes du Moyen-Orient.

Tout comme les entreprises juives étaient mises à l’index, certains dirigeants de la société civile réclament aujourd’hui un boycottage d’Israël. […] Les plus disgracieux qualifient ouvertement la situation en Israël d’apartheid. Pensez à cette affirmation. Pensez à la logique tordue et à la malice qui inspirent de tels propos. Un État, fondé sur la liberté, la démocratie et la règle de droit, pour que les Juifs puissent s’épanouir et trouver refuge après la pire expérience raciste de l’histoire, qui est condamné et dont la condamnation est masquée par des propos contre le racisme. […]

Il s’agit du nouveau visage de l’antisémitisme. Un antisémitisme qui vise le peuple juif en prétendant viser Israël. Et qui cherche à rendre l’ancienne bigoterie acceptable pour la nouvelle génération. Naturellement, mes amis, il n’est pas nécessairement antisémite en soi de critiquer la politique du gouvernement israélien. Mais que dire d’autre d’une critique qui condamne sélectivement l’État juif et lui refuse en fait son droit d’exister, de se défendre tout en ignorant systématiquement – ou en excusant – la violence et l’oppression qui l’entourent ? »

Le nouvel antisémitisme dénoncé par Harper est parfaitement incarné par la disgracieuse organisation des Nations-Unis…

Considérez ceci, en 2013, l’ONU a émis 25 résolutions de condamnation. De ces 25 résolutions, 21 ciblaient Israël et seulement 4 citaient le reste du monde, dont seulement 1 pour la Syrie. Vous avez bien lu: 21 résolutions contre Israël et seulement 1 contre la Syrie. Pourtant, en 2013, la Syrie a massacré et torturé des dizaines de milliers de civils, allant même jusqu’à les gazer à l’arme chimique !

Une organisation qui trouve le moyen de blâmer 21 fois plus Israël que la Syrie est fondamentalement et viscéralement antisémite.

Voici une petite vidéo très intéressante qui explique comment l’ONU est devenue une organisation antisémite: