Antagoniste


21 janvier 2014

Ça va aller mal avant d’aller mieux… Coup de gueule Économie Gauchistan Québec

Le 4 septembre 2012, si le PQ avait été élu de manière majoritaire, l’opposition n’aurait pas pu bloquer les projets suivants…

  • Le PQ aurait pu imposer la Loi 101 aux entreprises de moins de dix employés et fait du français la seule langue d’enseignement dans les cégeps, écoles de formation professionnelle ainsi qu’aux écoles non subventionnées; ce qui aurait isolé encore plus les Québécois du reste du monde…
  • Le PQ aurait pu anéantir le secteur minier québécois avec un système de redevance se rapprochant du banditisme tout en obligeant la 2e et 3e transformation des ressources en région; ce qui aurait contribué à rendre le Québec encore plus pauvre…
  • Le PQ aurait pu créer une Banque de développement économique pour simplifier la distribution de subvention tout en pigeant dans le bas de laine des Québécois, la Caisse de dépôt, pour créer un fonds de dix milliards donc la mission aurait été de faire du nationalisme économique; ce qui aurait incité le copinage, le patronage et la corruption…
  • Daniel Breton serait probablement encore ministre; ai-je besoin d’en dire plus ?
  • Le PQ aurait pu mettre en place un taux d’impôt prohibitif qui, dans certains cas, était aussi rétroactif; ce qui aurait augmenté la détresse économique du Québec…

Et j’en passe des vertes et des pas mûres qui sont dans le programme du PQ, mais que l’opposition n’a pas encore eu la chance de bloquer. Mentionnons par exemple: la création d’une constitution et d’une citoyenneté québécoise, l’instauration d’une nouvelle taxe nommée « assurance autonomie », l’électrification des transports, la transformation de Télé-Québec en un véritable réseau national de télédiffusion avec un service d’information(imaginez la propagande), la refonte des lois fiscales afin d’éliminer des comportements nuisibles à l’environnement, la modification du Code du travail pour le rendre plus favorable aux syndicats et j’en passe…

Tout ceci étant dit…

We're all doomed!

Au Québec, ça va aller mal avant d’aller mieux…

Terminons avec un audio de Radio-Pirate qui résume assez bien tout ce qu’il y a à savoir à propos du Québec…


21 janvier 2014

Top 5 Qc-Ca Canada Québec Top Actualité

Le Top 5 de l’actualité québécoise et canadienne (14-20 janvier) selon Influence Communication.

Au Québec, le début des audiences publiques de la Commission parlementaire sur la Charte de la laïcité occupe le premier rang des nouvelles les plus médiatisées. Le passage remarqué de la famille Pineault-Caron devant la Commission a contribué à mousser la popularité de cette nouvelle. Le combat de boxe entre Jean Pascal et Lucian Bute a aussi été très médiatisé au Québec, mais presque pas au Canada. En effet, la nouvelle est au deuxième rang au Québec, mais ne perce même pas le top 1000 au Canada.

Au Canada, le sport occupe les quatre premiers échelons du palmarès. D’abord, les succès d’Eugénie Bouchard à l’Open d’Australie au tennis ne sont pas passés inaperçus. Elle est la première Canadienne depuis 1992 à atteindre les quarts de finale d’un tournoi du Grand Chelem de tennis. Ensuite, c’était « Hockey Day in Canada » samedi et plusieurs affrontements tout canadiens avaient lieu. Une mêlée générale a pimenté le début du match entre Vancouver et Calgary tandis que les Maple Leafs ont battu les Canadiens 5-3 à Toronto.

Actualité Québec

Actualité Canada

Petit commentaire personnel: Pourquoi les chutes de bétons d’un viaduc se retrouvent uniquement en 4e position? Parce que les chutes de béton au Québec ce n’est plus une nouvelle, on est presque dans le domaine de la normalité… De toute façon, on sait tous qu’une musulmane qui porterait le voile dans le 3e sous-sol du complexe G, c’est bien plus dangereux pour la nation québécoise qu’une des chutes de béton.

Source:
Influence Communication


21 janvier 2014

La fin du rêve Économie Environnement Europe Revue de presse

Der Spiegel

Green Fade-Out: Europe to Ditch Climate Protection Goals
Der Spiegel

The EU’s reputation as a model of environmental responsibility may soon be history.

At the request of Commission President José Manuel Barroso, EU member states are no longer to receive specific guidelines for the development ofrenewable energy. The stated aim of increasing the share of green energy across the EU to up to 27 percent will hold. But how seriously countries tackle this project will no longer be regulated within the plan. As of 2020 at the latest — when the current commitment to further increase the share of green energy expires — climate protection in the EU will apparently be pursued on a voluntary basis. With such a policy, the European Union is seriously jeopardizing its global climate leadership role.

In addition, the authority wants to pave the way in the EU for the controversial practice of fracking, according to the daily Frankfurter Allgemeine Zeitung. The report says the Commission does not intend to establish strict rules for the extraction of shale gas, but only minimum health and environmental standards.

L’Europe décide donc de mettre fin aux mesures visant à imposer les coûteuses énergies vertes tout mettant de l’avant des mesures pour favoriser l’exploitation des gaz de schiste. Notez qu’au Québec on fait exactement le contraire !

Ce n’est pas un hasard si le Québec est si pauvre… Mais essayez de faire comprendre ça aux zélotes du Devoir