Dans le brouhaha du temps des fêtes, plusieurs nouvelles économiques importantes sont passées sous le silence…  L’une de ces nouvelles fut la publication, le 17 décembre, des prévisions économiques de Desjardins pour l’année 2014.  Pour le Québec, les nouvelles ne sont pas très bonnes…

Voici la croissance du PIB attendue dans les provinces canadiennes pour l’année qui s’amorce:

Économie Québec

Malheureusement, le Québec devra se battre avec les Maritimes pour la dernière place au classement…

Toujours le 17 décembre, le Québec a appris qu’il allait recevoir un 548 millions de dollars de plus en péréquation que ce qui avait été prévu dans le budget.   Au final, pour l’année 2014-2015, le Québec recevra 1,423 milliards de dollars de péréquation de plus que pour l’année précédente.  Si on exclut l’année sur le règlement du fameux déséquilibre fiscal, il s’agira de la plus forte hausse de la péréquation en 10 ans…

Voici dans quelle mesure la péréquation va évoluer pour les provinces concernées pour l’année qui débute:

Économie Québec

La péréquation va augmenter presque 2 fois plus rapidement au Québec qu’en Nouvelle-Écosse (le plus proche poursuivant) et 5,3  fois plus rapidement que dans l’ensemble du Canada !  Je vous signale que la péréquation est un programme pour venir en aide aux provinces pauvres; celles qui en arrachent et qui sont dans la dèche…

Il est ironique de constater que l’élection d’un gouvernement indépendantiste à Québec aura eu pour conséquence de rendre le Québec plus dépendant que jamais d’Ottawa.  Le retour à l’équilibre budgétaire, souhaiter par Nicolas Marceau, devra obligatoirement sur le dos des provinces riches…

Par contre, l’histoire ne dit pas si Jean-François Lisée considère le chèque de péréquation comme un corps étranger

Sources:
Desjardins
Prévisions économiques et financières

Ministère Des Finances Du Canada
Soutien fédéral aux provinces et aux territoires