Le temps des fêtes est synonyme de générosité, voici comment le Québec se compare au reste de l’Amérique au chapitre de la proportion du revenu qui est versée à des organismes de charité (pour ceux qui désirent trouver rapidement la position du Québec, je vous suggère de commencer par la fin du classement).

Charité Québec

Gardez en tête que le graphique donne le pourcentage du revenu consacré aux dons de charité.  Donc, dans une certaine mesure, on tient compte de la richesse relative des habitants dans chaque État et province.  De plus, n’allez pas croire que cette situation est attribuable aux dons non déclarés, car à ce chapitre le Québec est aussi en queue de peloton.

La situation au Québec on peut l’expliquer avec cette citation de l’économiste Pascal Salin:

« On ne peut qu’être frappé par l’importance de la générosité privée dans des pays libéraux comme les États-Unis. On l’a un peu oublié en Europe, à cause de l’État providence. On y devient égoïste, parce que c’est à l’État de s’en occuper et qu’on paie suffisamment d’impôts pour cela… L’État détruit tout, même les sentiments altruistes. »

Sources:
Fraser Institute
Generosity in Canada and the United States: The 2013 Generosity Index