Antagoniste


11 décembre 2013

L’homme malade et l’homme fort Économie Europe

AllemagneEn 1991, les 10% d’Allemands les plus riches monopolisaient 26% des revenus. À cette époque, beaucoup de gens vivaient sous le seuil de la pauvreté, la croissance anémique, la productivité était à son plus bas et le chômage était une plaie sociale. À cette époque, l’Allemagne a été surnommée « l’homme malade de l’Europe ».

En 2010, les 10% d’Allemands les plus riches monopolisaient 31% des revenus. Aujourd’hui, le taux de pauvreté affiche un net recul, la croissance robuste, la productivité fait des envieux et le chômage n’est plus un problème. Aujourd’hui, l’Allemagne est surnommée « l’homme fort de l’Europe ».

En bref, de 1991 à 2010, les inégalités sociales ont explosé en Allemagne de manière identique à ce qui a été vu durant les années 80 aux États-Unis. Pourtant, si les riches sont devenus plus riches, les pauvres sont aussi devenus moins pauvres. Ce qui amène l’éternelle question: veut-il mieux vivre pauvrement dans une société égalitaire ou vivre richement dans une société inégalitaire ? À mon sens, poser la question c’est y répondre.

Source:
Macroeconomic Policy Institute in Düsseldorf
Explaining Rising Income Inequality in Germany, 1991-2010


11 décembre 2013

La belle vie… Économie En Chiffres Gauchistan Québec

À la fin du mois de novembre, l’Institut des sciences humaines sans math a essayé de nous faire pleurer sur le sort des pauvres fonctionnaires, imaginez-vous que ces derniers seraient des gens exploités par le grand capital et que le complexe G serait un gigantesque sweatshop… J’exagère à peine…

Donc, selon la bonne gauche, nos fonctionnaires seraient sous-payés par rapport au secteur privé.

Vraiment ?

Ce que la gauche oublie souvent de dire, c’est que les gens travaillant pour le gouvernement ont tendance à être moins assidus. En 2012, un employé de l’administration publique a travaillé en moyenne 1 595 heures contre 1 646 heures pour l’ensemble de l’économie.  Une différence non négligeable de 51 heures de travail, ce qui représente environ semaine de travail !

Quand on met le salaire en fonction des heures travaillées, voici ce qu’on obtient (en rouge les emplois dans le secteur public et parapublic):

Fonctionnaire

Les employés ouvrant dans les services publics (électricité, eau, égout) ont un salaire horaire 1,8 fois supérieur à la moyenne de l’ensemble de l’économie.

Tous les secteurs associés à la fonction publique et parapublique se situent au-dessus de la moyenne québécoise…  Si vous aviez prévu en cette période des fêtes de récolter des denrées alimentaires pour venir en aide aux fonctionnaires, vous pouvez laisser tomber…

Source:
Statistique Canada
Tableau 383-0031


11 décembre 2013

Le pétrole et les pauvres Économie Environnement Europe Revue de presse

Le Point

Une Suède sans essence: à condition qu’elle soit hors de prix
Le Point

Un institut gouvernemental suédois a estimé mardi que le pays allait devoir rendre son carburant hors de prix pour atteindre son objectif d’éliminer d’ici à 2030 toutes les voitures roulant à l’essence et au diesel.

L’Institut de la conjoncture, un organisme de recherche économique dépendant du ministère des Finances, a déclaré dans un rapport que la Suède s’était fixé des objectifs environnementaux et énergétiques incompatibles avec sa fiscalité actuelle.

Dans le scénario technologique et économique le plus raisonnable, « une hausse d’environ 900% des taxes » sur le carburant (soit une multiplication par 10) serait nécessaire pour les atteindre. Et des voitures rouleraient toujours à l’essence ou au diesel.

La Suède a déjà l’un des carburants les plus chers au monde, à environ 14,50 couronnes (1,60 euro/2,33$cdn) le litre. Si les taxes étaient décuplées, ce prix triplerait.

En 2011, le Regroupement national des conseils régionaux de l’environnement a affirmé que le Québec pouvait aussi vivre sans pétrole d’ici l’an 2030… Je n’en dis pas plus…