Le futurEn 2011, Hugh Howey était un illustre inconnu, mais qui avait une bonne histoire à raconter. Après avoir contacté quelques éditeurs dans le but de faire publier son livre, il a baissé les bras jugeant que c’était trop compliqué de faire affaire avec l’industrie littéraire. Hugh Howey s’est donc tourné vers la plateforme Kindle Direct Publishing d’Amazon. Cette plateforme permet à n’importe quel auteur de vendre son livre sous forme électronique pour un prix oscillant entre 99¢ et 200$.

Hugh Howey a vendu son premier livre 99¢ et des gens ont aimé, les critiques dithyrambiques se sont propagées sur les réseaux sociaux et des fans ont demandé une suite. Aujourd’hui, Hugh Howey vend ses livres 2,99$ et il peut conserver 70% des royautés (contre seulement 10-15% chez un éditeur conventionnel). Tous les mois, Amazon lui fait un chèque d’environ 40 000$. Hugh Howey est devenu millionnaire et il vient de signer une entente avec Ridley Scott pour transposer ses livres au grand écran. Tout ceci en court-circuitant l’industrie conventionnelle !

En 2012, 25% des best-sellers vendus sur Amazon était produit par des écrivains indépendants comme Hugh Howey. Toujours selon Amazon, 4 auteurs indépendants ont vendu plus 1 000 000 livres et 23 ont franchi le cap de 250 000 livres.

Et certains bien-pensants à l’Assemblée nationale voudraient nous faire croire que les librairies indépendantes sont les gardiennes de la diversité culturelle?

P.-S. Merci à Amazon, une compagnie américaine, de protéger les libertés individuelles des Québécois.

Pour en savoir plus:
The Wall Street Journal
Sci-Fi’s Underground Hit