Politicien Québécois Quand on parle de privatiser la SAQ, on trouve toujours un gauchiste pour répondre « mais sans la SAQ on ne pourra pas financer les hôpitaux et les gens vont mourir dans les rues » ou encore « mais sans la SAQ on ne pourra pas se payer des écoles sans moisissures et nos enfants seront malades ». Vous voyez le genre. La semaine dernière, l’impayable ministre des Finances a même affirmé sans rire que la SAQ va contribuer à ramener les finances du Québec dans le droit chemin. Mais qu’en est-il vraiment ?

L’an dernier, la SAQ a versé au gouvernement un chèque de 1 milliard de dollars. Que peut-on s’offrir avec cette somme ?  Voici ce qu’on pourrait faire avec ce chèque si on le consacrait exclusivement à un poste budgétaire:

  • Le système de santé coûte 85 639 178$/jour aux contribuables.  Le Chèque de la SAQ pourrait donc permettre au système de fonctionner durant 12 jours.
  • Le réseau de l’éducation coûte 45 321 918$/jour aux contribuables.  Le Chèque de la SAQ pourrait donc permettre au système de fonctionner durant 22 jours.
  • Le service de la dette coûte 23 564 658$/jour aux contribuables.  Le Chèque de la SAQ pourrait donc permettre de payer les intérêts sur notre carte de crédit durant 42 jours.

De manière plus globale, le gouvernement québécois dépense  199 151 233$/jour pour faire fonctionner l’ensemble des ministères. Le Chèque de la SAQ pourrait donc permettre au gouvernement de fonctionner durant 5 jours.  Je vous rappelle qu’une année compte 365 jours.

Vous saurez maintenant quoi répondre au prochain gauchiste qui vous dira que sans la SAQ, le Québec serait à feu et à sang…