Antagoniste


25 novembre 2013

Évolution naturelle Économie International Philosophie

À droiteRésultats d’une étude très intéressante publiée récemment dans le Econ Journal Watch à propos des 71 lauréats du prix Nobel d’économie depuis 1969.  L’auteur de cette étude a cherché à savoir comment avait évolué la pensée de ces économistes i.e. s’ils avaient migré à la droite du spectre politique (en faveur d’un plus petit gouvernement) ou à gauche du spectre politique (en faveur d’un plus gros gouvernement).

Des 71 économistes nobélisés, 50 n’ont pas fait évoluer leur vision à gauche ou à droite.  Par contre, pour 21 d’entre eux, on peut observer une migration idéologie significative.  De ces 21, 16 ont évolué vers la droite et seulement 5 ont évolué vers la gauche.  Autrement dit, pour chaque prix Nobel d’économie qui est devenu plus étatiste, 3,2 économistes sont devenus moins étatistes.

Malheureusement, si on devait faire une étude similaire avec nos politiciens, j’ai l’impression qu’on obtiendrait le résultat opposé…

Source:
Econ Journal Watch
The Ideological Migration of the Economics Laureates: Introduction and Overview


25 novembre 2013

Montréal vs. Québec Économie En Chiffres Québec

Selon ce qu’on peut lire dans les médias, Montréal est une ville en perdition qui doit composer avec un déclin inexorable alors que Québec est une ville dynamique avec un potentiel de croissance illimité.

Vraiment ?

La semaine dernière, l’Institut de la Statistique du Québec a publié les plus récents chiffres sur l’état de l’économie dans les 17 régions du Québec, les résultats bousculent quelques idées reçues.

Dans un premier temps, voici le PIB par habitant:

Économie Québec

Avec un PIB/habitant de 58 126$, la région de Montréal a une avance de 12 161$ sur la région de Québec et de 18 828$ sur la moyenne québécoise.  Avec une 3e position, on peut parler d’une performance respectable qui est assez loin du portrait sombre que l’on retrouve dans les médias.

Les statistiques sur le revenu disponible des ménages ont aussi été publiées la semaine dernière.  Le revenu disponible est ce qu’il reste dans les poches des gens une fois que les différents paliers de gouvernement se sont servis. Encore une fois, la position de la région de Montréal a de quoi surprendre:

Économie Québec

La région de Montréal arrive en 4e position avec une avance de 136$ sur la région de Québec et 921$ sur la moyenne québécoise.  Notons aussi que l’année précédant, la région de Québec se classait devant la région de Montréal !

Économie Québec

Non seulement la région de Montréal fait mieux que la région de Québec et la moyenne provinciale au niveau du PIB/habitant et du revenu disponible/habitant, mais les taux de croissance sont aussi supérieurs à Montréal dans les deux cas !

Pourtant, dans les médias on parle de Montréal comme d’un « trou à marde » alors que Québec est décrite comme un nouvel eldorado…

N.B. 79% des gens de la région de Québec habitent la ville de Québec (qui est dirigée par Régis Labeaume).

Source:
Institut de la statistiques du Québec
Produit intérieur brut régional par industrie au Québec


25 novembre 2013

Les tricheurs, les fonctionnaires et la corruption Économie International Revue de presse

Los Angeles Times

Cheating students more likely to want government jobs, study finds
Los Angeles Times

College students who cheated on a simple task were more likely to want government jobs, researchers from Harvard University and the University of Pennsylvania found in a study of hundreds of students in Bangalore, India. Their results, recently released as a working paper by the National Bureau of Economic Research, suggest that one of the contributing forces behind government corruption could be who gets into government work in the first place.

For instance, “if people have the view that jobs in government are corrupt, people who are honest might not want to get into that system,” said Rema Hanna, an associate professor at the Kennedy School of Government at Harvard. To combat that problem, governments may need to find new ways to screen people seeking jobs, she said.

Cheating seemed to be rampant: More than a third of students had scores that fell in the top 1% of the predicted distribution, researchers found. Students who apparently cheated were 6.3% more likely to say they wanted to work in government, the researchers found.

“Overall, we find that dishonest individuals prefer to enter government service,” wrote Hanna and coauthor Shing-yi Wang, an assistant professor at the University of Pennsylvania’s Wharton School. They added, “Importantly, we show that cheating on this task is also predictive of fraudulent behaviors by real government officials.”

« One of the contributing forces behind government corruption could be who gets into government work in the first place »… Je lis ça et je pense au Québec…


21 novembre 2013

Le Québec et la France: même combat ! Coup de gueule Économie En Vidéos France Québec

Tout comme la France, le Québec a complètement perdu le contrôle de ses finances publiques. Et comme si la situation n’était pas déjà assez dramatique, Philippe Couillard s’est couvert de ridicule en affirmant qu’il faudrait 3 à 4 ans de plus pour atteindre le déficit zéro.  Rappelons que le PQ a déjà renoncé à sa promesse d’atteindre le déficit zéro.

Et si au lieu de copier le stupide modèle français, on copiait des modèles qui fonctionnent vraiment ?  Pourquoi ne pas copier l’austérité britannique et irlandaise !

M’enfin, les Québécois préfèrent se laisser remplir par des journaleux qui sont uniquement capables de parler de la charte, car c’est un sujet qui ne requiert aucune connaissance mathématique…


21 novembre 2013

Le fond du baril… Canada Économie En Chiffres Environnement Europe Québec

Cette semaine, l’Institut Fraser a publié le résultat d’une enquête menée auprès de 864 dirigeants de l’industrie pétrolière représentant 762 entreprises pour savoir quels étaient les endroits dans le monde les plus ouverts aux investissements pétroliers.  Encore une fois, le Québec se retrouve en compagnie des républiques de bananes…

Voici l’indice de développement pétrolier et gazier, pour les provinces canadiennes et les pays scandinaves (pays souvent cités en exemple…) avec des gisements d’hydrocarbures. Les melons d’eau ont fait du Québec un des rares endroits dans le monde qui a sciemment choisi de rester pauvre en refusant d’exploiter ses richesses naturelles.

Québec Pétrole
Les notes ont été ramenées sur 100.

Quelques constatations plutôt troublantes:

  • Non seulement nous sommes très confortablement installés en dernière position, mais nous sommes aussi la seule province qui a vu son indice diminué, une diminution draconienne en plus: de 63,1 à 22,9.
  • Comparé aux pays scandinaves, le Québec a l’air d’une république soviétique: un score de 22,9 au Québec contre 74,8 en Norvège.
  •  Les pays scandinaves, en plus d’avoir augmenté leurs indices, dament aussi le pion de nombreuses provinces canadiennes ! Par exemple, les Pays-Bas (81,3) font mieux que l’Alberta (75,5) !

Quand on compare le Québec à l’Alberta, les défenseurs du modèle québécois nous répondent fréquemment que si l’Alberta est riche c’est uniquement grâce à leur sable bitumineux. Moi j’en suis venu à croire que si ces sables bitumineux se trouvaient au Québec, on serait probablement trop bête pour être capable de s’enrichir avec cette ressource.

Si les provinces de l’Ouest et les pays scandinaves sont riches et que le Québec est pauvre, ce n’est pas à cause du pétrole, mais plutôt parce que le socialisme et l’éco-catastrophisme n’ont pas infecté l’économie leur économie.

Pour prendre la pleine mesure de la détérioration des conditions économiques au Québec pour les entreprises pétrolières, voici l’évolution de notre position dans le classement:

Québec Pétrole

La descente est tout simplement vertigineuse !

Et à tous ceux qui se demandent qu’elle est l’utilité d’avoir une industrie pétrolière florissante, voyez par vous-même…

Québec pétrole

Vous en connaissez beaucoup des économies qui sont assez riches pour pouvoir cracher sur des emplois qui sont payés presque 2 300$ par semaine ?

Mais, croyez-le ou non, ces chiffres font le bonheur de l’Institut des Sciences Humaines Sans Math (aussi connu sous le nom d’IRIS). En effet, ces gens sont heureux de voir que le Québec se classe avec le Kazakhstan, le Bangladesh, la Syrie, la Libye et le Kyrgyzstan (ce n’est pas une blague, ce sont nos voisins immédiats dans le classement); sans doute des pays prospères et progressistes qui ont éradiqué la pauvreté…

Sources:
Fraser Institute
Survey of Mining Companies: 2013

Statistique Canada
Tableau 281-0027

En bonus, un méga-graphique avec le classement complet:

Cliquez ici pour lire la suite »


21 novembre 2013

Ils ont choisi d’être riches Économie Environnement États-Unis Revue de presse

The Bismarck Tribune

Number of North Dakota millionaires jumps
The Bismarck Tribune

The number of people reporting seven-figure incomes in oil-rich North Dakota nearly doubled last year and residents’ average incomes rose 22 percent to an all-time high, boosted by the state’s booming oil economy, state tax officials said.

Tax Department figures released to The Associated Press show a record 1,126 people reported incomes of more than $1 million on their 2012 individual tax returns, up from 634 in 2011. Only 339 so-called income millionaires reported incomes of more than $1 million in 2006, at the dawn of North Dakota’s unprecedented oil boom.

Tax Department records show the average adjusted gross income in the state increased from $60,947 to $74,221 last year. The average adjusted gross income on 2006 returns was about $43,300. Rauschenberger said North Dakota has jumped from 38th in the nation in per capita personal income in 2006 to 6th highest in 2012.

The oil industry has helped boost wages throughout the state and created thousands of high-paying jobs, Rauschenberger said. North Dakota has gone from the nation’s ninth-biggest oil producer in 2006 to the second, behind only Texas. The state has some 22,000 more jobs than takers and the lowest unemployment rate in the nation, at less than 3 percent. It also has an effect on other industries, including wholesale trade and manufacturing, he said.

Grâce aux hydrocarbures de schiste, en un an, le Dakota du Nord a vu son nombre de millionnaires être multiplié par 2 et les revenus moyens ont augmenté de 22%.

Ça aurait pu être le Québec, mais au Québec, nous avons choisi d’être pauvres…


20 novembre 2013

Les réformateurs modernes En Citations Philosophie

Bastiat

Une description assez juste des politiciens québécois par Frédéric Bastiat:

« Détruire la liberté d’agir, c’est détruire la possibilité et par suite la faculté de choisir, de juger, de comparer; c’est tuer l’intelligence, c’est tuer la pensée, c’est tuer l’homme. De quelque coté qu’ils partent, voilà où aboutissent toujours les réformateurs modernes; pour améliorer la société, ils commencent par anéantir l’individu, sous prétexte que tous les maux en viennent, comme si tous les biens n’en venaient pas aussi. »


20 novembre 2013

Circulez, il n’y a rien à voir… Canada Coup de gueule Économie En Chiffres Gauchistan Québec

J’interromps quelques instants vos importantes discussions sur la charte pour vous faire part de quelques statistiques sans importances:

Économie Québec

Économie Québec

Vous pouvez maintenant retourner à vos importantes discussions sur la câlisse de charte.

Industrie Canada
Bureau du surintendant des faillites Canada


20 novembre 2013

Maladie mentale… Coup de gueule Économie France Gauchistan Revue de presse

Le Parisien

Résultats des Bleus : Le Pen dénonce «l’ultra-libéralisme appliqué au football»
Le Parisien

La présidente du Front national, Marine Le Pen, a estimé lundi que les mauvais résultats et le manque d’amour pour l’équipe de France de football étaient la conséquence de «l’ultra-libéralisme appliqué au football». «L’ultra-libéralisme appliqué au football, ça donne des résultats épouvantables».

«On a voulu faire du football une structure uniquement pour faire de l’argent (…). On a libéralisé les quotas de joueurs étrangers (…). Il faudrait bloquer la masse salariale dans les clubs de football», a-t-elle proposé. «Il y a une vraie rupture avec le peuple français. Une équipe ne peut être poussée uniquement par l’appât du gain ou par l’égo des individualités, il faut qu’elle soit portée par tout un peuple», a jugé la dirigeante frontiste.

Elle a évoqué des joueurs «mal élevés, qui ne suscitaient pas la fierté nationale, qui d’ailleurs se moquaient manifestement du fait de représenter la France». Interrogée pour savoir si elle pensait qu’il y avait un «problème communautaire» dans l’équipe de France, Marine Le Pen a répondu: «Il y a eu un problème communautaire, je ne sais pas si c’est encore le cas aujourd’hui».

J’ai l’impression de lire les délires d’un bon gauchiste et nationaliste québécois parlant du Canadien, de l’argent et du manque de joueurs francophones… En France où au Québec, les gauchistes-nationalistes sont tous les mêmes…