Cette semaine, l’Institut Fraser a publié le résultat d’une enquête menée auprès de 864 dirigeants de l’industrie pétrolière représentant 762 entreprises pour savoir quels étaient les endroits dans le monde les plus ouverts aux investissements pétroliers.  Encore une fois, le Québec se retrouve en compagnie des républiques de bananes…

Voici l’indice de développement pétrolier et gazier, pour les provinces canadiennes et les pays scandinaves (pays souvent cités en exemple…) avec des gisements d’hydrocarbures. Les melons d’eau ont fait du Québec un des rares endroits dans le monde qui a sciemment choisi de rester pauvre en refusant d’exploiter ses richesses naturelles.

Québec Pétrole
Les notes ont été ramenées sur 100.

Quelques constatations plutôt troublantes:

  • Non seulement nous sommes très confortablement installés en dernière position, mais nous sommes aussi la seule province qui a vu son indice diminué, une diminution draconienne en plus: de 63,1 à 22,9.
  • Comparé aux pays scandinaves, le Québec a l’air d’une république soviétique: un score de 22,9 au Québec contre 74,8 en Norvège.
  •  Les pays scandinaves, en plus d’avoir augmenté leurs indices, dament aussi le pion de nombreuses provinces canadiennes ! Par exemple, les Pays-Bas (81,3) font mieux que l’Alberta (75,5) !

Quand on compare le Québec à l’Alberta, les défenseurs du modèle québécois nous répondent fréquemment que si l’Alberta est riche c’est uniquement grâce à leur sable bitumineux. Moi j’en suis venu à croire que si ces sables bitumineux se trouvaient au Québec, on serait probablement trop bête pour être capable de s’enrichir avec cette ressource.

Si les provinces de l’Ouest et les pays scandinaves sont riches et que le Québec est pauvre, ce n’est pas à cause du pétrole, mais plutôt parce que le socialisme et l’éco-catastrophisme n’ont pas infecté l’économie leur économie.

Pour prendre la pleine mesure de la détérioration des conditions économiques au Québec pour les entreprises pétrolières, voici l’évolution de notre position dans le classement:

Québec Pétrole

La descente est tout simplement vertigineuse !

Et à tous ceux qui se demandent qu’elle est l’utilité d’avoir une industrie pétrolière florissante, voyez par vous-même…

Québec pétrole

Vous en connaissez beaucoup des économies qui sont assez riches pour pouvoir cracher sur des emplois qui sont payés presque 2 300$ par semaine ?

Mais, croyez-le ou non, ces chiffres font le bonheur de l’Institut des Sciences Humaines Sans Math (aussi connu sous le nom d’IRIS). En effet, ces gens sont heureux de voir que le Québec se classe avec le Kazakhstan, le Bangladesh, la Syrie, la Libye et le Kyrgyzstan (ce n’est pas une blague, ce sont nos voisins immédiats dans le classement); sans doute des pays prospères et progressistes qui ont éradiqué la pauvreté…

Sources:
Fraser Institute
Survey of Mining Companies: 2013

Statistique Canada
Tableau 281-0027

En bonus, un méga-graphique avec le classement complet:

Pour trouver le Québec, je vous suggère de commencer par la fin…

Québec Pétrole

Pendant ce temps-là, comme des imbéciles, on discute de la charte, des hidjabs, des tchadors, des niqabs et des ninjas…