Rob Ford

Depuis qu’il est devenu maire, Rob Ford a:

  • réduit le fardeau fiscal de ses citoyens,
  • réduit les dépenses de la ville,
  • équilibré tous ses budgets, et même dégager des surplus à quelques reprises,
  • revu les généreuses conventions collectives de ses syndicats pour réduire les coûts et augmenter la productivité,
  • privatisé certains services publics,
  • remboursé une partie de la dette de la ville,
  • créé des conditions économiques qui ont permis une réduction spectaculaire du taux de chômage à Toronto.

Maintenant la question qui tue…

Si un gros colon qui boit comme un trou et qui fume du crack a pu comprendre que la santé économique passait par une coupure des dépenses, une réduction du fardeau fiscal, un budget équilibré et un remboursement de la dette, comment se fait-il que nos politiciens, qui sont pourtant distingués, instruits et raffinés, soient incapables d’en faire autant ?

Si un « crackhead » peut faire tout ça, force est de constater que ça ne doit pas être bien difficile à faire…