Le Figaro

-

Cent patrons arrêtés au Venezuela
Le Figaro

Près d’une semaine après le lancement d’une « offensive économique » contre les prix abusifs, le président vénézuélien Nicolas Maduro a annoncé jeudi l’arrestation d’une centaine de gérants de magasins. « Nous avons en ce moment plus de 100 bourgeois derrière les barreaux », a déclaré le chef de l’Etat dans un discours à la nation.

Les autorités accusent des entreprises sans scrupules d’avoir augmenté parfois de plus de 1000% les prix de l’électronique grand public ou de certaines autres marchandises. Depuis le début de cette campagne contre l’inflation, 1400 enseignes ont été inspectées par des fonctionnaires ou des militaires et seuls quelques-uns, selon le chef de l’Etat, offraient des prix équitables. Le taux d’inflation au Venezuela, 54% en rythme annuel, est le plus élevé d’Amérique latine.

Certains magasins abaissent leurs prix préventivement. « On a tout baissé de 10 à 15% mais ce n’est pas juste. Je ne peux plus prendre de bénéfice maintenant », a déclaré le propriétaire d’une petite boutique de produits électroniques.

Le parti d’opposition Primero Justicia (Justice d’abord) accuse le gouvernement d’hypocrisie, car les magasins d’Etat pratiquent eux aussi des tarifs très élevés selon lui. Il prend l’exemple d’un grille-pains importé qui coûte 34,99 dollars aux Etats-Unis et se revend 1100 bolivars (175 dollars au taux de change officiel) dans la chaîne de supermarchés publique Bicentenario.

Pour s’assurer de gagner les élection municipale du 8 décembre prochain, Nicolas Maduro a promis que tous les ménages pourraient avoir un écran plasma…

Avoir un écran au plasma du gouvernement pour réaliser quelques instants plus tard que toutes les chaînes jouent en boucle les discours du président…

Blague à part, le Venezuela nous rappelle que les solutions proposées par les régimes socialistes sont pire que les maux qu’ils prétendent soulager…