Antagoniste


13 novembre 2013

Réchauffement climatique, tout et son contraire Coup de gueule Environnement International

En 2007, l’ONU nous a annoncé que le réchauffement climatique allait déclencher des épidémies de malaria:

Global Warming

Global warming will put millions more people at risk of malaria. […] Increases in rainfall, temperature and humidity will favor the spread of malaria-transmitting mosquitoes according to the 2007-2008 Human Development Report. That could put 220 million to 400 million additional people at greater risk of the disease that kills about 1 million a year, mostly in Africa.

En 2013, une étude publié dans le Journal of the Royal Statistical Society nous apprend qu’il n’existe aucun lien entre la propagation de la malaria et le réchauffement climatique:

We show that the probability of eradication of malaria jumps sharply when average household size drops below four people. Warmer temperatures are not associated with increased malaria prevalence. We propose that household size matters because malaria is transmitted indoors at night.

Global Warming

Malgré ces contradiction n’oubliez pas que la science est définitive, que le débat est clos et qu’il y a consensus…

À lire aussi:


13 novembre 2013

Les victimes oubliées Canada Coup de gueule Économie En Chiffres Gauchistan Québec

Ils sont, et de loin, les plus grands perdants depuis que le PQ a été porté au pouvoir. Pourtant on en parle très peu…

Voici l’évolution de l’emploi chez les travailleurs autonomes depuis janvier 2012 au Québec et dans le reste du Canada:

Économie Québec

Lorsque le PQ est arrivé au pouvoir en septembre 2012, le Québec se comparait avantageusement au reste du Canada, mais depuis les choses ont fini par se gâter (trait plein).  À partir de janvier 2013, l’emploi chez les travailleurs autonomes a complètement décroché au Québec, une longue et lente agonie, alors que dans le reste du Canada, la situation s’est grandement améliorée.   Depuis le début de l’année, l’emploi chez les travailleurs autonomes a reculé de 6,2% alors que le reste du Canada affiche un gain de 2,2%.

Cette situation est particulièrement dramatique quand on réalise que très souvent, ces travailleurs autonomes représentent des gens qui sont des entrepreneurs.  Ainsi, cette baisse de l’emploi chez les travailleurs autonomes est annonciatrice d’un recul de l’entrepreneuriat au Québec. Chaque travailleur autonome perdu représente une PME qui n’aura jamais la chance de devenir une multinationale…

On peut supposer que cette situation est une conséquence prévisible d’une économie qui est devenue accro aux subventions. Les grosses compagnies, avec leurs lobbys, leurs contacts et leurs vastes ressources peuvent mettre la main sur ces fameuses subventions beaucoup plus facilement que les PME, qui n’ont pas le savoir-faire nécessaire pour avoir leur part du gâteau.  On se retrouve donc devant une situation où les PME payent des impôts pour subventionner les multinationales…

Il serait plus logique, et plus juste, de baisser les impôts de toutes les compagnies, mais ça fait de moins bons photo-ops

Source:
Statistique Canada
Tableau 282-0089


13 novembre 2013

La belle province États-Unis Gauchistan Québec Revue de presse

The New York Times

Quebec’s Tea Party Moment
The New York Times

This may be the unspoken goal of the Parti Québécois, which came in first in provincial elections last year but had to form a minority government. The Parti Québécois’s aim is to remove Quebec from Canada. By targeting Quebec’s religious minorities — in particular, veiled Muslim women, mostly in and around Montreal — the party is rallying its overwhelmingly white Francophone base. The bill has already stirred anti-immigrant resentment: several women’s shelters have reported an uptick in harassment of Muslim women.

In catering to this white, populist rural vote, the left-of-center Parti Québécois has seemingly ventured into Tea Party territory. Janette Bertrand, the 88-year-old leader of a pro-charter group, recently told a newspaper that she would be “scared” to be served by a veiled doctor, because Muslims let women “die faster.” She wasn’t joking.

Anti-immigrant sentiment exists across Canada. Yet Quebec is the only province with a political party willing to exploit that sentiment for political gain. Will it work? Probably not, if only because winning any future referendum on Quebec’s separation from Canada would mean putting the question to each and every Quebecer — including the very people the Parti Québécois is scaring and scapegoating today.

Un bon texte dans le New York Times sur la charte des valeurs péquistes, mais la comparaison avec le Tea Party est malheureusement de trop. En effet, Sarah Palin n’a jamais traité les femmes voilées de folles et elle n’a jamais manqué de jugement au point de dire qu’elle aurait peur d’être soignée par une médecin portant le voile. Comparer le Tea Party au PQ, c’est insultant pour le Tea Party.

Il va de soi que ce texte est passé de travers dans la gorge des péquistes. De manière prévisible, ils ont braillé qu’ils étaient la victime de « Québec-bashing », c’est devenu un réflexe chez eux quand ils sont critiqués. Pourtant, quand le New York Times a publié un texte lors du printemps misérable, comparant Jean Charest à Vladimir Poutine et demandant aux Américains de boycotter le Québec, Jean-François Lisée applaudissait à deux mains… En bref, Lisée était pour le « Québec-bashing » du NYTimes avant d’être contre…

Et dans tout ceci, il est bon de rappeler que le PQ est beaucoup plus « à droite » que le parti républicain sur les questions d’identité et d’immigration. J’ose à peine imaginer quel serait le comportement du PQ si le Québec devait composer avec un afflux d’immigrants illégaux comparable à celui des États-Unis.