Antagoniste


4 novembre 2013

Réchauffement climatique, tout et son contraire Coup de gueule Environnement International

Dans le quatrième rapport du GIEC, publié en 2007, on peut lire que le réchauffement climatique pourrait provoquer la disparition de nombreuses espèces:

Global Warming

There is medium confidence that approximately 20-30% of species assessed so far are likely to be at increased risk of extinction if increases in global average warming exceed 1.5-2.5 °C (relative to 1980-1999). As global average temperature increase exceeds about 3.5 °C, model projections suggest significant extinctions (40-70% of species assessed) around the globe.

En 2013, le Dr. Chris D. Thomas affirme dans la revue Nature que le réchauffement climatique pourrait augmenter la biodiversité:

Human activity changes the environment, as last week’s release of a report by the Intergovernmental Panel on Climate Change reminds us. But not all change is bad. […] Climate change tends to boost regional diversity, because diversity increases with temperature and precipitation, both of which are rising (on average, but not everywhere).

Global Warming

Malgré ces contradiction n’oubliez pas que la science est définitive, que le débat est clos et qu’il y a consensus…

À lire aussi:


4 novembre 2013

Bas de laine ou plat de bonbons ? Canada Coup de gueule Économie En Chiffres Gauchistan Québec

La semaine dernière, deux nouvelles sont passées relativement inaperçues.

Premièrement, on a appris que ça va plutôt mal dans le secteur minier au Québec. En 2012, les dépenses en exploration et mise en valeur ont reculé de 25,6%. De plus, pour 2013 on prévoit un recul de 9,8% de l’investissement minier, une première en 10 ans.

Deuxièmement, on a appris que notre Caisse de dépôt de placement allait dépenser 25 millions de dollars pour stimuler le secteur minier.

Si le secteur minier québécois ne représente plus un investissement attrayant pour le secteur privé, pourquoi en serait-il autrement pour la Caisse de dépôt?  La Caisse de dépôt est-elle le bas de laine des Québécois ou un plat de bonbons à la disposition des politiciens ?

Cette politisation de la Caisse de dépôt n’est pas sans conséquence, voici comment elle se compare aux autres caisses de retraite au Canada:

Économie Québec
Teachers (Régime de retraite des enseignantes et des enseignants de l’Ontario)
OMERS (Régime de retraite des employés municipaux de l’Ontario)
RPC (Régime de pensions du Canada)
Caisse de dépôt et placement du Québec
Fonds solidarité FTQ

La Caisse de dépôt et placement du Québec ne fait visiblement pas le poids…  C’est ce qui arrive quand le gouvernement va au casino avec notre argent…

Je me suis aussi amusé à mettre la performance du Fonds solidarité FTQ, nul besoin d’épiloguer sur le sujet…

H/T: Apprenant


4 novembre 2013

L’important c’est d’être heureux comme peuple ! Économie Gauchistan Revue de presse Venezuela

Denver Post

Venezuela government creates happiness agency
Denver Post

President Nicolas Maduro says the new Vice Ministry of Supreme Social Happiness will coordinate all the « mission » programs created by the late President Hugo Chavez to alleviate poverty.

Oil-rich Venezuela is chronically short of basic goods and medical supplies. Annual inflation is running officially at near 50 percent and the U.S. dollar now fetches more than seven times the official rate on the black market.

In downtown Caracas, fruit vendor Victor Rey said he’s now waiting for Maduro to create a vice ministry of beer. « That would make me, and all the drunks, happy, » he said.

A TV journalist whose show was recently forced off the air after he refused to censor political opponents of the ruling socialists, Leopoldo Castillo, called Maduro’s announcement an international embarrassment. Housewife Liliana Alfonzo, 31, said that instead of a Supreme Happiness agency she’d prefer being able to get milk and toilet paper, which disappear off store shelves minutes after arriving at stores.

Maduro blames the shortages on speculation and hoarding, but merchants say they would go broke if they adhered to government price controls. Chavez spent billions on social programs, from benefits for single mothers to handouts of apartments and major appliances.

De quoi inspirer le PQ, vivement un ministre du « bonheur social suprême » !