En ce moment, les fonds de pension des employés municipaux sont en train de devenir le sujet de l’heure et avec raison. Des années de je-m’en-foutisme ont transformé ce dossier en véritable arme de destruction massive et des mesures draconiennes devront probablement être prises pour désamorcer cette bombe.

Par contre, pendant que toute notre attention est concentrée sur cette arme de destruction massive, un mal encore plus terrifiant est en train de couver à l’abri de nos regards…  Mais qu’est-ce qui est plus terrifiant que l’explosion d’une arme de destruction massive?  Une épidémie mondiale de peste bubonique !  Dans le cas présent, le rôle de la peste est joué par nos systèmes publics de santé…  Si les fonds de pension touchent un nombre relativement limité de personnes, le système de santé lui touche l’ensemble de la population…

Si rien n’est fait i.e. si le statu quo est maintenu dans les 50 plus grosses économies de la planète, voici comment l’agence de notation Standard & Poor’s pense que les cotes de crédit vont évoluer au cours des prochaines années:

Santé Socialiste

Pouvez-vous imaginer la vie dans un monde où 50% des plus grosses économies ont une cote de crédit à junk ? Le monde a tremblé quand c’est arrivé à un petit pays comme la Grèce…

Si nous avons de la difficulté à trouver une solution au fonds de pension, un problème qui touche relativement peu de monde, comment allons-nous pouvoir réformer notre système de santé ?

Source:
Standard & Poor’s
Mounting Medical Care Spending Could Be Harmful To The G-20′s Credit Health