Antagoniste


29 octobre 2013

Le prix d’un coït interrompu Gaspillage Québec

Attention, politicien au travail !Depuis le retour des députés à l’Assemblée nationale au début du mois de septembre, les millions, voire les milliards, coulent à flots dans les différentes régions du Québec.  Les péquistes, ne reculant devant rien pour ouvrir une fenêtre électorale, ont dépensé comme des marins en cavale en espérant sans doute pouvoir acheter les résultats de la prochaine élection; dans nos démocraties, s’il est illégal pour un entrepreneur d’acheter un politicien, un politicien peut acheter des électeurs en toute légalité…

Les dépenses annoncées par le PQ sont si nombreuses qu’il est difficile d’en faire un recensement exhaustif, mais l’annonce d’un nouveau programme de stimulation économique de 2 milliards de dollars représente probablement la mesure phare.  Notre économie est devenue accro aux programmes de stimulation du gouvernement…

Mais 2 milliards de dollars, ça représente quoi concrètement ?

Sachant que dans le budget de Nicolas Marceau on prévoit que les contribuables, au nombre de 6 298 799, vont payer 20 400 000 000$ en impôt sur le revenu, pour une moyenne de 3 239$/contribuable, cela signifie que l’impôt de 617 529 contribuables sera nécessaire, uniquement pour payer ce nouveau programme péquiste.

Sachant que les contribuables représentent grosso modo 78% de la population, c’est un peu comme si tous les impôts payés cette année par les travailleurs des villes de Saguenay, Sherbrooke, Longueuil et Gatineau étaient utilisés uniquement pour payer la tentative du PQ d’aller en élection.

Et le plus beau dans cette histoire ? Puisque le PQ s’est dégonflé à la dernière minute et a décidé de ne pas aller en élection, on devra se taper une nouvelle orgie de dépenses quand des élections seront véritablement à nos portes (probablement dans six mois).


29 octobre 2013

Top 5 Qc-Ca Canada Québec Top Actualité

Le Top 5 de l’actualité québécoise et canadienne (22-28 octobre) selon Influence Communication.

Au Québec, la campagne électorale municipale de la Ville de Montréal domine l’actualité. Au Canada, c’est le scandale des dépenses des sénateurs qui est en tête.

Actualité Québec

Actualité Canada

Petit commentaire personnel: Je me demande ce que pense les Janette de l’accord de libre-échange entre le Canada et l’Union Européenne.

Source:
Influence Communication


29 octobre 2013

Les réchauffistes sont déçus… Environnement États-Unis Revue de presse

Insurance Journal

Atlantic Hurricane Season Quietest in 45 Years, Experts Say
Insurance Journal

The 2013 Atlantic hurricane season looks set to go down as a big washout, marking the first time in 45 years that the strongest storm to form was just a minor Category 1 hurricane. There could still be a late surprise in the June 1-Nov. 30 season, since the cyclone that mushroomed into Superstorm Sandy was just revving up at this time last year.

But so far, at least, it has been one of the weakest seasons since modern record-keeping began about half a century ago, U.S. weather experts say. Apart from Tropical Storm Andrea, which soaked Florida after moving ashore in the Panhandle in June, none of this year’s cyclones has made a U.S. landfall.

It has also been a year marked by the fewest number of hurricanes since 1982 and the first since 1994 without the formation of a major hurricane.

In terms of so-called “Accumulated Cyclone Energy” (ACE), a common measure of the total destructive power of a season’s storms, 2013 ranks among the 10 weakest since the dawn of the satellite era in the mid-1960s, said Dennis Feltgen, a spokesman for the Miami-based National Hurricane Center. “The ACE so far in 2013 is 33 percent of normal,” he said.

Au mois d’août, les experts avaient prédit une saison des ouragans plus active que la normale