Très bon papier de Michel Girard publié la semaine dernière, dans lequel il montre que depuis l’élection de Pauline Marois, le seul secteur de l’économie qui est capable de créer de l’emploi au Québec est celui du… secteur public ! Partout ailler, que ce soit dans le secteur privé ou chez les travailleurs autonomes, on assiste à une véritable saignée.

Puisque j’aime bien m’amuser avec les chiffres, j’ai décidé de quantifier l’écart qui nous sépare du reste du Canada. Avertissement, avant de prendre connaissance du prochain graphique, il est fortement suggéré de s’asseoir…

Voici donc la variation mensuelle moyenne des emplois dans le secteur public, le secteur privé et chez les travailleurs autonomes pour le Québec et le reste du Canada, depuis l’élection du PQ en septembre 2012:

Socialisme Québec

Au Québec, le secteur public est le seul qui a créé de l’emploi depuis que Pauline Marois est devenue première ministre.

Pour le secteur public, la création d’emploi au Québec a été 222% supérieure à celle du reste du Canada. Pour avoir une performance équivalente à nos voisins, le Québec aurait dû créer 29 000 emplois de moins dans le secteur public.

Pour le secteur privé, la création d’emploi au Québec a été 247% inférieure à celle du reste du Canada. Pour avoir une performance équivalente à nos voisins, le Québec aurait dû créer 14 000 emplois de plus dans le secteur privé.

Pour les travailleurs autonomes, la création d’emploi au Québec a été 233% inférieure à celle du reste du Canada. Pour avoir une performance équivalente à nos voisins, le Québec aurait dû créer 41 000 emplois de plus chez les travailleurs autonomes.

Si 26 000 Québécois ont trouvé du temps pour écrire à Bernard Drainville à propos de sa stupide et inutile charte, parions qu’on aurait de la difficulté à trouver 1 000 personnes pour écrire sur les enjeux économiques…  Ce n’est pas un hasard si le Québec est pauvre…

Source:
Statistique Canada
Tableau 282-0011