Plus tôt cette semaine vous avez probablement eu un pincement au coeur en lisant la déclaration du vice-premier ministre sur l’économie du Québec, maintenant vous pouvez l’entendre…  Quand on additionne les propos scandaleux du député à ses mimiques fanfaronnes, la douleur est décuplée…

Le seul point positif à ce discours? Un péquiste reconnaît enfin que nous sommes plus pauvres que les Ontariens… Dommage par contre qu’il trouve ça normal… M’enfin, on ne peut pas tout avoir…

Normalement, cette déclaration, qui témoigne d’un manque d’ambition, voire d’un culte de la médiocrité, devrait faire l’objet de publicités lors de la prochaine élection…

Le Parti Québécois est devenu une formation politique qui défendra le modèle québécois coûte que coûte, même si cela implique de justifier l’injustifiable… Autrement dit, le parti québécois a fait de la médiocrité, une composante essentielle de son idéologie et de son action politique. Qui est assez fou pour vouloir faire un pays avec ces gens-là !?!?

Économie Québec
YGRECK

P.-S. Pour ceux qui n’ont pas vu mon billet démolissant les prétentions de François Gendron à propos de l’économie québécoise et ontarienne, cliquez ici.