Voici un graphique qui montre quelle proportion de leur budget les provinces canadiennes doivent consacrer au paiement des frais d’intérêts sur leur dette, pour les deux dernières années fiscales.  Portez attention aux chiffres du Québec, deux constats importants s’en dégagent…

Dette Québec

Le Québec est la province qui depuis deux ans consacre la plus grande part de ses revenus pour payer les intérêts de sa dette; c’est sans doute la première réalité qui saute aux yeux.  Pour l’année 2012/2013, sur chaque dollar que vous avez envoyé au gouvernement, 11,4¢ était utilisé pour le service de la dette.  Pour l’année 2013/2014, cette proportion a grimpée à 11,8¢.

Le second constat est moins évident, mais tout aussi sinon plus important…

Avec Terre-Neuve, le Québec est la seule province qui a vu les frais d’intérêts augmenter !  Voici leurs évolutions entre 2012/2013 et 2013/2014:

Dette Québec

Et la situation catastrophique des finances publiques ne laisse présager rien de bon pour l’avenir…  De plus, gardez en tête qu’une augmentation de 2% des taux d’intérêt représenterait des dépenses supplémentaires de 1,3 milliard de dollars pour le service de la dette, soit l’équivalent du budget combiné des ministères de l’Environnement, de la Culture et des Relations internationales.

La gauche aime bien dire que la dette québécoise n’est pas un problème puisque nous avons des actifs… Mais à quoi bon avoir des actifs si l’on ne rembourse jamais sa carte de crédit et qu’on se contente de payer les frais d’intérêts…

Source:

Provencial Monitor