Antagoniste.net » 2013 » septembre » 23

Antagoniste


23 septembre 2013

Neutralité ostentatoire Coup de gueule Gauchistan Québec

Fonctionnaire Neutre

Une personne ne portant aucun signe religieux peut signifier que cette personne est athée. Encore pire, cette personne pourrait être une athée militante.

Or, les athées ne sont pas neutres, ils pourraient discriminer les gens qui sont croyants, surtout ceux qui osent porter des signes religieux. De plus, n’oublions pas que l’athéisme politique a fait des dizaines de millions de morts.

Donc, si on veut que l’état soit réellement neutre, non seulement il faut interdire les signes religieux, mais il faut aussi interdire l’absence de signes religieux !

Devant une pareille situation, une seule solution est possible si l’on veut vraiment que l’État soit neutre: il faut remplacer tous les fonctionnaires par des robots !


23 septembre 2013

Le modèle québécois: à bout de souffle… (II) Canada Économie En Chiffres Québec

Est-ce que la fiscalité infernale du Québec constitue un rempart contre la pauvreté ? On aimerait bien le croire, histoire de se dire que si on paye des taxes, impôts et tarifs de toute sorte, au moins le gouvernement utilise notre argent pour aider les gens dans le besoin. Malheureusement, la taille de notre gouvernement est devenue directement proportionnelle avec son inefficacité.

Cet été, Statistique Canada a publié des chiffres très intéressants sur la transition du statut de faible revenu dans chacune des provinces canadiennes. Pour la période 2009/20101 (la plus récente), 167 000 Québécois sont sortis de la pauvreté. Inversement, 226 000 qui étaient au-dessus du seuil de pauvreté sont passés en dessous. Donc, au Québec, chaque fois qu’une personne tombe sous le seuil de pauvreté, 0,739 personne passe au-dessus de ce même seuil. Ce ratio inférieur à 1 indique qu’au Québec plus de gens deviennent pauvre que de gens sortent de la pauvreté.

Voici ce même exercice mathématique dans chacune des provinces canadiennes:

Pauvreté Québec

Avec le Manitoba et la Nouvelle-Écosse, le Québec fait partie d’un groupe peu enviable qui a un ratio inférieur à 1 i.e. des provinces où la pauvreté augmente.  Fait intéressant, ces 3 provinces sont aussi celles qui comptent sur les plus petits écarts de richesse au Canada…  Le Québec, le Manitoba et la Nouvelle-Écosse sont des provinces égalitaires, malheureusement, c’est une égalité dans la misère.

L’avant-dernière position du Québec représente un autre échec du modèle québécois.  Bien que nous sommes parmi les plus taxés en Amérique, nous sommes des cancres en matière de lutte contre la pauvreté.  Mais que font les politiciens avec tout l’argent qu’on leur envoie ?*

*Question rhétorique

À lire aussi: Le modèle québécois: à bout de souffle… (I)

Source:
Statistique Canada
Tableau 202-0806


23 septembre 2013

Réchauffement climatique: deux décennies d’erreurs Environnement International Revue de presse

Nature Climate Change

Overestimated global warming over the past 20 years
Nature

Global mean surface temperature over the past 20 years (1993–2012) rose at a rate of 0.14 ± 0.06 °C per decade. This rate of warming is significantly slower than that simulated by the climate models participating in Phase 5 of the Coupled Model Intercomparison Project (CMIP5). To illustrate this, we considered trends in global mean surface temperature computed from 117 simulations of the climate by 37 CMIP5 models. These models generally simulate natural variability — including that associated with the El Niño–Southern Oscillation and explosive volcanic eruptions — as well as estimate the combined response of climate to changes in greenhouse gas concentrations, aerosol abundance, ozone concentrations, land use and solar variability. By averaging simulated temperatures only at locations where corresponding observations exist, we find an average simulated rise in global mean surface temperature of 0.30 ± 0.02 °C per decade. The observed rate of warming given above is less than half of this simulated rate, and only a few simulations provide warming trends within the range of observational uncertainty.

The evidence, therefore, indicates that the current generation of climate models do not reproduce the observed global warming over the past 20 years, or the slowdown in global warming over the past fifteen years.

Ne compter pas sur Radio-Canada pour rapporter cette nouvelle dans ses émissions scientifiques