Sciences Humaines Sans Math

Le nouveau salaire à la mode chez les gauchistes ? Les grèves américaines pour doubler le salaire des employés dans les fast-foods !  Le genre de revendication typique pour un profil « sciences humaines sans math »…

Actuellement, le salaire typique dans un fast-food aux États-Unis est de 7,25$/h, ce qui veut dire qu’un employé, pour être rentable, doit obligatoirement générer  7,25$ de revenu par heure.  C’est un objectif qui est à la portée d’une main-d’oeuvre peu expérimentée et sans qualifications particulières.  Donc, si on cède aux demandes et que le salaire est augmenté à 15$/h, ce même employé devra dorénavant générer pour 15$ de revenu par heure.  C’est un objectif plus ambitieux qui pourrait nécessiter une certaine expérience du travail et certaines qualifications puisque pour attendre ce seuil de rentabilité, on demandera probablement à un seul employé de cumuler plusieurs tâches.

Mais ce n’est pas tout, l’industrie du fast-food vit en ce moment une période de transformation.  Comme pour l’industrie manufacturière, on fait de plus en plus appel à des robots pour remplacer la main-d’oeuvre peu qualifiée.  En Europe, où la main-d’oeuvre est très dispendieuse en raison de la réglementation, McDonald’s a annoncé l’achat de 7 000 caisses automatiques capable de remplacer des employés. Mais ce n’est pas tout, aux États-Unis la firme Momentum Machines travaille à la mise au point d’un robot qui pourra remplacer les employés dans les cuisines.  Ce robot pourra produire 360 burgers à l’heure !  Au lieu de payer une dizaine d’employés 15$/h, un fast-food pourrait bien décider de se robotiser et de faire rouler son restaurant avec deux techniciens qui gagneront 25$/h

D’ailleurs, la robotisation connaît une croissance fulgurante depuis la fin de la récession:

Robotisation

Ce qui est le plus ironique avec les revendications visant à doubler le salaire des employés des fast-foods réside probablement dans le fait que si la partie patronale les accepte, ceux qui ont fait la grève pour avoir ces salaires seront probablement les premiers à perdre leurs emplois puisque ces employés ne seront plus assez qualifiés pour justifier un tel salaire…  Autrement dit, c’est comme si ces grévistes manifestaient en faveur de leur remplacement par des gens plus productifs…  Comme on dit, « sciences humaines sans math » !

Source:
International Federation of Robotics
World Robotics 2012 Industrial Robots