Antagoniste


30 septembre 2013

Drill baby drill ! Canada Économie Environnement Québec

Sables BitumineuxAu Québec, le tout premier puits de pétrole/gaz a été creusé en 1860. Depuis, 456 puits ont été creusés, la majorité pour faire de l’exploration, ce qui représente une moyenne de 3 puits/an.  Toujours au Québec, on retrouve un puits de pétrole/gaz par 250 km2, ce qui fait de la province un des endroits dans le monde avec la plus faible densité de puits.

Question de mettre les choses en perspective, en Alberta on retrouve environ 400 000 puits, on a creusé en moyenne près de 8 000 puits/an et on retrouve un puits de pétrole/gaz par 1,7 km2.

Et n’en déplaise à nos éco-catastrophistes, en Alberta les morts ne s’empilent pas dans les rues à cause de l’existence de ces puits de pétrole/gaz.  Autrement dit, il ne sert à rien de craindre des forages en sol québécois !


30 septembre 2013

Les naufrageurs Canada Économie En Chiffres Québec

Plusieurs chiffres très importants ont été publiés la semaine dernière et, avec les rumeurs d’élection, il est primordial de prendre conscience du naufrage économique dans lequel le Québec a été plongé depuis l’élection du PQ.

Premièrement, voici l’état désastreux des finances publiques (ces chiffres ont été diffusés vendredi dernier):

Finance Québec

Finance Québec

Malgré le déluge de nouvelles taxes, impôts et tarifs, les revenus du gouvernement sont en baisse, un manque à gagner de 46 millions.

Malgré la promesse d’austérité, le gouvernement dépense toujours comme un marin en cavale, une hausse de 434 millions.

Les frais sur la carte de crédit continuent de s’accumuler, 98 millions de plus jeté au feu.

Et malgré la promesse de déficit zéro, c’est 272 millions de plus qui s’ajouteront à notre dette. D’avril à juin, le déficit budgétaire du gouvernement québécois atteint 1,79 milliard.

Ce n’est pas tout, voici l’état lamentable du PIB (ces chiffres ont été diffusés jeudi dernier):

Économie Québec

Pour le Québec, c’est 4 mois de croissance négative…

Pour terminer, la déroute de notre industrie manufacturière (ces chiffres ont été diffusés il y a deux semaines):

Économie Québec

Depuis le mois de mars, le Québec est sous la barre du 100%…

L’économie du Québec est à quelques mois d’une récession et pendant ce temps, le PQ réarrange les chaises sur le pont du Titanic…

Sources:
Ministère des finances du Québec
Rapport mensuel des opérations financières au 30 juin 2013

Statistique Canada
Tableau 379-0031

Institut de la statistiques du Québec
Produit intérieur brut par industrie au Québec

Statistique Canada
Enquête mensuelle sur les industries manufacturières


30 septembre 2013

Le bonheur des uns, le malheur des autres… Canada Économie Environnement Revue de presse

The Chronicle Herald

Massive oil discovery off N.L. ‘fantastic’ news
The Chronicle Herald

Word of the Bay du Nord offshore oil discovery about 500 kilometres northeast of St. John’s, N.L., sent a seismic-like jolt through the Atlantic Canadian energy sector Thursday.

Statoil Canada Ltd. and co-venturer Husky Energy Inc. capped a couple of previous announcements about the Flemish Pass Basin with Thursday’s confirmation of the discovery of 300 million to 600 million barrels of recoverable oil at Bay du Nord off the Newfoundland and Labrador coast.

The exploration partners said this latest find, combined with the other two finds in the Flemish Pass Basin, establishes a resource that is commercially viable to take to production.

It adds up to one of the most significant offshore oil discoveries in Atlantic Canada in decades. The exploration partners called Bay du Nord the 12th-largest oil discovery in the world in the past four years.

La découverte d’un nouveau gisement pétrolier à Terre-Neuve a semé une joie contagieuse dans toutes les provinces de l’Atlantique. Là-bas, tous réalisent que c’est une autre opportunité pour se sortir de la misère.

En même temps, je réalise que si cette découverte avait été faite au Québec, nos médias auraient plutôt parlé d’une mauvaise nouvelle… On aurait donné toute la place à Greenpeace et Équiterre et on nous aurait dit de ne pas exploiter ce pétrole sale, qu’il était préférable de subventionner les éoliennes

Ce n’est pas un hasard si ceux que l’on a déjà appelés les « Newfies » sont plus riches que les Québécois depuis 2009


26 septembre 2013

L’enlisement du PQ Coup de gueule En Images En Vidéos Gauchistan Québec

Cette semaine, le nom d’André Boisclair a été prononcé devant la commission Charbonneau.  Une histoire de subvention de 2,5 millions donnée en 2003, lorsqu’il était ministre des Affaires municipales.  Notons aussi que dans les semaines qui ont suivi l’élection du PQ en 2012, André Boisclair a été nommé délégué général du Québec à New York par Jean-François Lisée.

Voici comment le ministre Lisée a réagi lorsqu’il a été questionné sur les travaux de la commission Charbonneau impliquant André Boisclair:

Le ministre des Relations internationales Jean-François Lisée a pris la défense de M. Boisclair, avec qui il a discuté de cette question lors de son plus récent passage à New York, cette semaine. M. Lisée a affirmé que le délégué, envers qui il a renouvelé sa confiance, a assuré que cette subvention avait été accordée dans le respect des règles. «Évidemment, il confirme connaître M. Sauvé depuis très longtemps, a-t-il dit. Il insiste pour dire que tout ce qui a été fait concernant cette personne ou n’importe qui d’autre était parfaitement légal.»

Donc, Jean-François Lisée ne voit aucun problème à garder en poste un haut fonctionnaire du gouvernement québécois dont le nom a été prononcé devant la commission Charbonneau. Pourtant…

Pourtant, quelques mois auparavant, le même Jean-François Lisée a bloqué la nomination de Line Beauchamp au poste de directrice générale de la Société des célébrations du 375e anniversaire de Montréal. Voici la raison qu’il avait donnée par l’intermédiaire de son attachée de presse:

« Nous avons exprimé auprès du cabinet du maire une certaine réticence. Il faut rappeler que le nom de Mme Beauchamp était à l’époque mentionné à la commission Charbonneau. On trouvait qu’il n’était pas judicieux de lui confier ce rôle », a défendu l’attachée de presse du ministre Lisée, Caroline Julie Fortin.

Résumons…

Pour Jean-François Lisée, la mention de Line Beauchamp devant la commission Charbonneau (elle avait fréquenté le club 357c) est un motif suffisant pour la priver d’un poste à la ville de Montréal, mais la mention d’André Boisclair devant la même commission n’est pas un motif suffisant pour rappeler le délégué du Québec à New York…

Il ne faut pas chercher à comprendre… Passons aussi sur le fait que le 19 septembre 2012, Pauline Marois avait promis d’être « intraitable » sur sur l’intégrité…

En passant, petite anecdote sur le bref passage d’André Boiclair à la chefferie du PQ.

Nouvellement élu comme chef, Boisclair avait promis de tirer un trait sur l’ère où les gouvernements péquistes étaient «copains-copains» avec les syndicats.  Deux mois plus tard, à l’aube d’une campagne électorale, Henri Massé, le président de la FTQ, et André Boisclair se serraient la main devant les caméras en annonçant qu’ils avaient conclu une alliance.  Cet appui n’était pas anodin, car la FTQ avait refusé d’appuyer le PQ lors des deux  élections précédentes (1998 et 2003).  Je vous invite à lire le billet que j’ai écrit le 4 mars 2007 à ce sujet.

Le PQ et les syndicats

Que s’est-il passé entre la déclaration de Boisclair contre les syndicats et cette fameuse poignée de main ?  Comment expliquer un pareil revirement de situation dans un laps de temps aussi court ?


26 septembre 2013

Les envahisseurs Canada Coup de gueule En Chiffres Québec

Cette semaine, un groupe pro-charte a vu le jour… Ce groupe pouvait compter sur la personne qui a probablement été l’une des pires juges de l’histoire de la Cour suprême du Canada, j’ai nommé Claire L’Heureux-Dubé.

Claire L’Heureux-Dubé a défendu la charte en disant qu’au Québec, il y avait plus de femmes voilées qu’au Pakistan, sans blague ! Au Québec, il y a 114 615 musulmanes.  Si on suppose qu’elles portent toutes le voile, cela voudrait donc dire que pour avoir plus de femmes voilées au Québec qu’au Pakistan, moins de 0,12% des musulmanes pakistanaises portent le voile…  Mon petit doigt me dit que c’est faux…  La déclaration de Claire L’Heureux-Dubé en dit long sur les chartistes (et ceux qui l’ont nommé juge).

J’en profite pour donner quelques statistiques puisque le PQ a été trop paresseux pour le faire…  Premièrement, voici la proportion de musulmans dans chaque province:

Immigration Québec

À peine 3,1% de la population québécoise est de confession musulmane. Disons qu’on est plutôt loin de l’invasion que nous annoncent les chartistes…  Encore plus surprenant, ce n’est pas au Québec que l’on retrouve la plus grosse proportion de musulmans, en fait nous sommes en deçà de la moyenne canadienne.   Étrangement, il n’y a pas de crise sociale en Ontario et Alberta, deux provinces qui ont proportionnellement plus de musulmans que le Québec.

D’ailleurs, voici où vivent les musulmans au Québec:

Immigration Québec

Le débat sur la charte ne devrait concerner que les Montréalais…

Source:
Statistique Canada
Enquête nationale auprès des ménages de 2011 : Tableaux de données


26 septembre 2013

Obama, même les syndicats n’en veulent pas ! Économie États-Unis Revue de presse

The Wall Street Journal

Union Letter: Obamacare Will ‘Destroy The Very Health and Wellbeing’ of Workers
The Wall Street Journal

The roll out of President Obama’s health care reform package was always going to be tricky, with vehement opposition from his political opponents and pushback from employers large and small. But after announcing last week that penalties for companies failing to comply with the law will be delayed by a year, the Affordable Care Act has a new, high profile set of dissenters: Unions.

The leaders of three major U.S. unions, including the highly influential Teamsters, have sent a scathing letter to Democratic leaders in Congress, warning that unless changes are made, President Obama’s health care reform plan will “destroy the foundation of the 40 hour work week that is the backbone of the American middle class.”

If that’s not bad enough, the Affordable Care Act, if not modified, will “destroy the very health and wellbeing of our members along with millions of other hardworking Americans,” the letter says.

Les gauchistes qui pullulent dans nos médias n’a pas raté l’occasion de taper sur Ted Cruz et son filibuster contre la ridicule réforme de santé de Barack Obama. Mais cette même racaille n’a pas jugé bon de rapporter que même les syndicats ne veulent pas de cette réforme.


25 septembre 2013

Le pouvoir Économie En Vidéos Philosophie

Une autre perle tirée de la série Yes, Prime Minister.  Discussion entre deux hauts fonctionnaires…

Voilà qui décrit aussi, de manière remarquablement juste, la mentalité de la fonction publique québécoise !


25 septembre 2013

Au bout du pétrole (et du PQ) ? Coup de gueule Économie En Chiffres Environnement Québec

En 2008, un certain Normand Mousseau nous annonçait que le monde avait atteint un « pic pétrolier » i.e. moment où la production mondiale de pétrole plafonne avant de commencer à décliner du fait de l’épuisement des réserves de pétrole exploitables.  Voici ce qu’il avait écrit à l’époque:

« Partout sur la planète, les grands gisements s’épuisent alors que les prospecteurs reviennent les mains vides. Il devient de plus en plus difficile d’extraire le pétrole alors que la demande explose. La crise énergétique est à nos portes et, pourtant, les gouvernements n’agissent pas. »

Cinq ans plus tard, ces prédictions se sont-elles réalisées ?  Sommes-nous vraiment en train de manquer de pétrole ?  Juger par vous-même…

Pic Pétrolier

Depuis 1980, les réserves mondiales de pétrole ont augmenté de 149% et la consommation n’a augmenté que de 39%.  Quelqu’un peut voir un « pic pétrolier » dans ce graphique ?  J’attire aussi votre attention sur l’augmentation des réserves observées à partir du début des années 2000, plus spécifiquement à partir de 2005.  Comment peut-on expliquer ces hausses alors que tout était stable à peine quelques années auparavant ?  La réponse est simple: pétrole de schiste !  Ce fameux pétrole de schiste qui a pris par surprise les adeptes du « pic pétrolier »…

Concrètement, voici l’évolution du nombre d’années de réserve de pétrole dont nous disposons:

Pic Pétrolier

De manière globale, on peut voir une forte augmentation des réserves, spécialement depuis le début des années 2000. À la fin des années 90, nous étions à environs 40 ans (on pensait avoir du pétrole jusqu’en 2040) et en 2012 nous étions à plus de 50 ans (on pense avoir du pétrole jusqu’en 2065).  Encore une fois, aucune trace de ce fameux « pic pétrolier ».   D’ailleurs, la mort du « pic pétrolier » est moins controversée que celle d’Elvis.  Pas un hasard si le site #1 consacré à la question sur le net a décidé de fermer ses portes

Mais vous vous dites probablement: « c’est quoi le rapport avec Normand Mousseau, who cares about Normand Mousseau »…

Si je vous ai parlé de Normand Mousseau, c’est parce qu’en ce moment se déroulent les audiences de la Commission sur les enjeux énergétiques du Québec. Selon vous, qui est co-président de cette commission ?  Vous avez deviné, nul autre que Normand « Pic Pétrolier » Mousseau !  Ça promet, en espérant que ses prédictions se sont améliorées depuis…

P.-S. Autre citation de Normand Mousseau, faite en 2009:

« La crise énergétique qui a frappé la planète au début de 2008 est loin d’être disparue. Dissimulée par la crise financière actuelle, elle resurgira dès que l’économie reprendra, nous rappelant que si le xxe siècle fut celui de l’énergie fossile abondante, la société du xxie siècle devra composer avec des énergies renouvelables si elle veut survivre. Car, à moins d’être productrice de combustibles fossiles, elle devra s’étrangler économiquement pour seulement assurer ses besoins élémentaires en énergie. Or, avec 50?% de son énergie provenant déjà de sources renouvelables, le Québec est particulièrement bien placé pour devenir la première grande économie à abandonner le pétrole et à atteindre l’indépendance énergétique. Ce projet de société, à la fois réaliste et exaltant, pourrait transformer le Québec en société phare de la planète, grâce à un recentrage du développement urbain et des transports en commun, mais aussi par l’adoption massive de la voiture hybride, par la promotion de la géothermie et par le développement à grande échelle de l’énergie éolienne. »

Je vous rappelle que le PQ a nommé l’auteur de cette déclaration au poste de co-président de la Commission sur les enjeux énergétiques du Québec…  M’enfin, on ne s’attend plus à autre chose des péquistes…

Source:
BP Energy
Energy charting tool


25 septembre 2013

Énergies vertes: l’échec des Allemands Économie Environnement Europe Revue de presse

The New York Times

Germany’s Effort at Clean Energy Proves Complex
The New York Times

German families are being hit by rapidly increasing electricity rates, to the point where growing numbers of them can no longer afford to pay the bill. Businesses are more and more worried that their energy costs will put them at a disadvantage to competitors in nations with lower energy costs, and some energy-intensive industries have begun to shun the country because they fear steeper costs ahead.

Newly constructed offshore wind farms churn unconnected to an energy grid still in need of expansion. And despite all the costs, carbon emissions actually rose last year as reserve coal-burning plants were fired up to close gaps in energy supplies.

A new phrase, “energy poverty,” has entered the lexicon.

“Often, I don’t go into my living room in order to save electricity,” said Olaf Taeuber, 55, who manages a fleet of vehicles for a social services provider in Berlin. “You feel the pain in your pocketbook.” Mr. Taeuber relies on just a single five-watt bulb that gives off what he calls a “cozy” glow to light his kitchen when he comes home at night. If in real need, he switches on a neon tube, which uses all of 25 watts. Even so, with his bill growing rapidly, he found himself seeking help last week to fend off a threat from Berlin’s main power company to cut off his electricity.

L’Allemagne a toujours été le modèle préféré des écologistes. Pourtant on se rend compte maintenant que le modèle allemands est un cuisant échec. Les énergies vertes sont synonymes de misère et de pauvreté. Et pendant ce temps au Québec, on annonce que le prix de l’essence va grimper de 15¢/L pour faire plaisir aux membres de la religion verte. Laïc le Québec ?