Cet été, Statistique Canada a publié des chiffres extrêmement intéressants sur le revenu des Canadiens.  Parmi les chiffres qui ont capté mon attention, celui sur l’évolution du taux de pauvreté:

Pauvreté Canada

En 2011, le taux de pauvreté au Canada était de 12,9%.  C’est une baisse de 26,2% par rapport à 1976 et de 35,2% par rapport au sommet atteint en 1996.

Jamais, depuis que Statistique Canada compile des chiffres, ce taux n’a été aussi bas.  Une telle réalisation aurait dû être soulignée par les médias.  Après tous, nos médias sont de bons gauchistes qui sont particulièrement sensibles au sort des plus pauvres.  Pourtant, cette nouvelle remarquable est passée inaperçue, aucune célébration, aucun texte pour souligner cet exploit…

J’oubliais…  Le premier ministre du Canada est un méchant conservateur…  Avoir souligné cet exploit aurait obligé les médias à donner du crédit aux politiques économiques de Stephen Harper, chose impensable pour notre colonie journalistique…  Sous les conservateurs (depuis 2006), le taux de pauvreté a diminué de 15,7%.

En bonus, voici l’évolution du revenu de la classe moyenne.  Selon l’ineffable et toujours bien informé Patrick Lagacé, les revenus de la classe moyenne stagnent, voire diminue, depuis de nombreuses années.  Celui qui en fume du bon, j’ai nommé Justin Trudeau, a aussi fait une déclaration similaire.

La classe moyenne est un concept plutôt abstrait, mais selon moi la classe moyenne correspond à la tranche de la population dont le revenu appartient au troisième quintile.  Un quintile divise la population en cinq tranches de vingt pour cent.  Le premier et le deuxième quintile représentent la tranche la plus pauvre, le quatrième et le cinquième quintile représentent la tranche la plus riche.  Il reste donc le troisième quintile qui se situe entre les deux.

Au grand malheur de Patrick Lagacé et Justin Trudeau, voici donc les faits:

Classe Moyenne Canada

Depuis la fin des années 90, on observe une progression constante des revenus de la classe moyenne, un gain de 17,3% par rapport au creux de 1996. Nous sommes loin de la stagnation, encore plus d’une régression.  D’ailleurs, la récession de 2008-2009 est celle qui a le moins affecté la classe moyenne.  Lors de la récession de 1980-1982 la baisse de revenu a été de 6,9%, la baisse a été de 12,1% pour celle de 1990-1992 et finalement un recul de seulement 0,5% pour la dernière récession.

Patrick Lagacé et Justin Trudeau, sciences humaines sans math…

Sources:
Statistique Canada
Tableaux 202-0802 et  202-0701

Heritage Foundation
Index of Economic Freedom