Fonfon QuébécoisLa semaine dernière, Thomas Mulcair est allé à Chicago pour casser du sucre sur le dos du Canada devant un syndicat américain…  Selon le colérique chef de l’opposition, les coupures dans la fonction publique, orchestrées par le méchant Stephen Harper, seraient responsables de tous les malheurs affligeant le Canada, en passant de la tragédie de Lac-Mégantic par le boeuf contaminé.  Pour l’irascible barbu, la protection du public repose entièrement sur les épaules d’une large fonction publique syndiquée.

Vraiment ?

Quand les conservateurs sont arrivés au pouvoir, il y avait 5 413 fonctionnaires sur la liste de paye de l’Agence canadienne d’inspection des aliments. En 2008, au moment de la crise de la listériose, ils étaient 6 331, une hausse de 17%.  En 2012, lors de la contamination de l’usine XL Foods, ils étaient 6 580, une hausse de 3,9% par rapport à 2008 et de 21,6% par rapport à l’arrivée au pouvoir des conservateurs !

Du côté du ministère, des agences et des offices réglementant le transport au Canada, le nombre d’employés est passé de 5 040 à 5 601 au moment de la tragédie de Lac-Méganic, une hausse de 11,1% !

Malgré le fait le gouvernement a grossi au moment de ces tragédies, Mulcair a tout de même invoqué ces incidents comme étant des exemples de l’échec d’un État plus petit.  M’enfin, selon un vieux proverbe gauchiste, il ne faut jamais laisser les faits gâcher une bonne histoire…

Signalons aussi au passage que l’Agence canadienne d’évaluation environnementale et l’Agence de la santé publique du Canada ont augmenté leurs effectifs de 89,0% et 47,5% respectivement.  Globalement, le nombre de fonctionnaires a augmenté de 14% depuis que Stephen Harper dirige le Canada.

Rappelons aussi que les employés de Maple Leaf Foods (l.monocytogenes), XL Foods (e.coli) et de la MMA (Lac-Mégantic) étaient tous syndiqués.  Cela n’a pas empêché les catastrophes.

Je termine en vous signalant que les fonctionnaires fédéraux s’opposent farouchement aux processus d’évaluation de leur performance…  Je suis certain que Thomas Mulcair va condamner cette position syndicale puisque la sécurité du public passe obligatoirement par des fonctionnaires compétents…

P.-S. Qu’est-ce qui est le plus facile à congédier: un employé incompétent syndiqué ou un employé incompétent non syndiqué ?  Voilà une question qui doit déranger nos camarades du NPD, car contrairement à ce qu’ils affirment, la syndicalisation ne rime pas nécessairement avec protection du public, elle peut même constituer une entrave !

Source:
Parliamentary budget officer
Ensemble de données de classification du personnel fédérale