Walter Lippmann

Citation de Walter Lippmann, un intellectuel progressiste s’étant par la suite converti au libéralisme:

« J’ai voulu examiner ces programmes sociaux non seulement sous leur forme fasciste et communiste, mais aussi dans le collectivisme progressif des États démocratiques, en essayant de déterminer si une société peut être planifiée et dirigée pour vivre dans l’abondance et en paix. Mais je finis par m’apercevoir qu’un tel ordre social n’est même pas réalisable en théorie, qu’il serait non seulement difficile à administrer, mais encore dépourvu de toute signification et qu’il est aussi illusoire que le mouvement perpétuel. Je finis par comprendre qu’une société dirigée doit être belliqueuse et pauvre, et que si elle n’est ni belliqueuse ni pauvre elle est indigireable. Je compris alors qu’une société prospère et pacifique doit être libre. Si elle n’est libre, elle ne saurait être ni prospère ni pacifique. »